LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sébastien Meier

Sébastien Meier : "Quand j’ai découvert l’intersectionnalité des luttes, j’ai voulu faire un roman à la croisée de tous les questionnements en ébullition aujourd’hui"

26 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec Sébastien Meier qui signe un polar ancré dans un tout petit pays imaginaire s’inscrivant dans l’histoire européenne de manière réaliste mais où toutes les libertés sont acquises, protégées par une monarchie. Par le décalage, il propose une réflexion sur le monde dans lequel on vit...

Sébastien Meier
Sébastien Meier Crédits : © Melania Avanzato

Jeudi polar

avec Sébastien Meier, écrivain, pour Les Casseurs d’os aux éditions fleuve noir.

Sébastien Meier dépeint dans Les Casseurs d’os un petit pays de rêve dans la vieille Europe, la Bohème, un endroit où toutes les libertés sont acquises et protégées par une monarchie. Mais ce pays n’est pas fermé au monde et il est traversé lui aussi par les violences contemporaines qui se matérialisent dans un double meurtre…

Je dirais que La Bohème est plutôt un pays d’orientation anarcho-communiste mais ses frontières ne sont pas imperméables, ce n’est pas un pays refermé sur lui-même qui n’a aucun contact avec le reste de l’Europe donc le libéralisme à outrance a tendance à rentrer par la petite porte, les crises identitaires aussi… Il est traversé par les crises contemporaines et c’est dans ce contexte-là qu’une historienne et son assistant ont été retrouvés assassinés.

Plusieurs choses m’ont poussé à écrire ce livre et inventer un pays : j’ai écrit une première trilogie ancrée en Suisse qui plonge dans tous les côtés les moins reluisants de la Suisse. Les crimes sont en col blanc chez nous…    
J’étais lassé de travailler ce réalisme-là qui me fait me plonger dans des univers très glauques et j’avais envie de respirer un coup.    
Je voulais donc aborder certains sujets par le décalage, plutôt que de dénoncer toutes les lois liberticides et les comportements criminels, j’ai voulu créer un pays dans lequel ces comportements n’existent pas ou peu. Et par le décalage, de proposer une réflexion sur le monde dans lequel on vit. 

Dans la représentation culturelle des genres, il y a l’écrasante majorité d’hétérosexuels blancs souvent un peu bourgeois, et quand on y réfléchit bien on se rend compte qu'ils ne représentent qu’une minorité des gens, qu’en réalité, si on met toutes les minorités telles qu’elles s’expriment aujourd’hui les unes à côté des autres et qu’on les réunit, ça crée la majorité.    
Dans ce livre j’ai choisi de ne pas représenter cette minorité qui est déjà surreprésentée sur les écrans, dans la littérature etc. Donc le catalogage va dans le mauvais sens et ça m’amuse. Je pense que ce livre met en scène des personnages qui sont beaucoup plus réalistes que le fameux flic bourru au perfecto de cuir un peu bourré aux comportements sexistes qui fait le personnage clé d’un polar tel qu’on l’entend de manière stéréotypée...

Programmation musicale

David Bowie, Fall of Ziggy Stardust (She'll Come, She'll Go)

Bibliographie

Les Casseurs d'osFleuve Noir, 2018

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......