LE DIRECT
Sempé

Sempé : " C’est le hasard qui détermine l’ambiance de mes dessins "

22 min
À retrouver dans l'émission

Une rencontre avec le grand dessinateur Jean-Jacques Sempé chez lui à l'occasion de l’exposition " Sempé, itinéraire d’un dessinateur d’humour " à L’Atelier Grognard à Rueil-Malmaison (Ile de France)

Sempé
Sempé Crédits : Sempé, Atelier Grognard 2019-2020

Mardi-Expo

Actuellement et jusqu'au 6 mai 2021, l'exposition Sempé, garder le Cap à la Galerie Martine Gossieaux (Paris, 7e)

Jean-Jacques Sempé recevait Tewfik Hakem chez lui à l'occasion de l’exposition qui lui était consacrée, Sempé, itinéraire d’un dessinateur d’humour, à L’Atelier Grognard, à Rueil-Malmaison (-31 mars 2020). Le grand dessinateur, observateur déconcerté d'un monde dont il se joue, mine de rien, avec légèreté parlait de son métier et évoquait quelques bons souvenirs. En ce début d'année particulier, qui mieux que Sempé peut nous redonner le sourire ? [Rediffusion novembre 2019] 

Dessin reproduit en couverture du New Yorker, le 23 septembre 2019
Dessin reproduit en couverture du New Yorker, le 23 septembre 2019 Crédits : J. J. Sempé

Il faut quelques années pour s’habituer, pour se dire qu’après tout, tel dessin n’était peut-être pas si mal que ça. Mais « aimer » c’est un bien grand mot, alors « accepter », disons.

Si le dessin est parfait, c’est qu’il convient pour le rôle qu’il doit remplir, quelle que soit sa fonction. Cela se produit difficilement et pas souvent. Ensuite, il faut recommencer, encore et encore. C’est terriblement épuisant.

Dessins parus dans L'Express (période de1968 à 1969)
Dessins parus dans L'Express (période de1968 à 1969) Crédits : J. J. Sempé

"Je déteste la bande-dessinée. Je ne sais pas en faire, et puis ça ne m’intéresse pas du tout "

Je ne fais pas toujours ce que je veux, je fais surtout ce que je peux. Alors c’est le hasard qui détermine l’ambiance de mes dessins.

Je dessine les musiciens parce que la musique est pour moi un art fondamental dans la vie. Je ne sais pas lire la musique, je ne connais pas le solfège, et c’est très triste d’être un analphabète.

Au Musée Mer Marine, à Bordeaux, en ligne, jusqu'au 6 janvier 2021 : " Revivez Sempé en liberté "

[Épisode 1] - Autoportrait, Sempé par lui-même :

Comme pour se moquer de lui-même, de ceux qui tentent de l’aider en lui  soufflant de (mauvais) conseils et de ceux qui s’imaginent qu’il déniche ses idées dans la rue en observateur avisé, Sempé publie en 1963 dans  le journal Elle et dans Paris-Match, une série de dessins qui racontent  la triste condition du dessinateur d’humour...

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......