LE DIRECT
Un soldat français du 92e régiment d'infanterie en 2013 durant l'opération "Gustav"

Serge Quadruppani : "Il y a une réalité qui est celle de la présence dans les rangs des djihadistes de plusieurs dizaines d’anciens militaires français"

21 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec l'écrivain Serge Quadruppani qui signe un roman d'espionnage ultra contemporain ancré dans l'actualité des questions djihadistes.

Un soldat français du 92e régiment d'infanterie en 2013 durant l'opération "Gustav"
Un soldat français du 92e régiment d'infanterie en 2013 durant l'opération "Gustav" Crédits : JOEL SAGET

Jeudi polar dans le Réveil culturel, avec :

Serge Quadruppani, écrivain, pour Loups solitaires, aux éditions Métailié.

Pierre Dhiboun, membre des forces spéciales françaises infiltré dans un groupe djihadiste au nord du Mali, a disparu à son retour en France. Manifestement, il a déserté. Mais de quelle armée ? Beaucoup de monde aimerait le savoir : sa supérieure directe – une générale de gendarmerie qui ne rend compte qu’au président –, une mystérieuse organisation d’anciens contractants de toutes les guerres d’Orient et tous les services secrets français. Dhiboun est-il un loup solitaire ?
Or voici qu’il réapparaît près d’une base où les armées occidentales mènent d’étranges opérations à distance, aux côtés d’une rousse piquante et de son amant chirurgien en rupture de chirurgie.
Ce qui semblait une classique affaire de terrorisme cantonnée à des déserts lointains va muter brusquement en rencontrant le Limousin profond, ses marginaux foldingues, ses gendarmes clochemerlesques, et surtout ses animaux bien décidés à n’en faire qu’à leur tête.
Car un loup, un vrai, pénètre sur le plateau de Millevaches.
(résumé de l'éditeur)

Dans mes romans, la figure du personnage solitaire et taiseux revient souvent, porteur d’un certain malaise. Ici il a rencontré une réalité documentée qui est celle de la présence dans les rangs des djihadistes de plusieurs dizaines d’anciens militaires français. On en parle peu, mais quelques personnes sont passées de l’autre côté, on peut s’interroger sur leurs raisons.

Le titre de mon roman, « Loups solitaires », est au pluriel, il n’y a évidemment aucune sympathie pour les abrutis djihadistes assassins dans ce livre mais la question de savoir pourquoi des individus peuvent à un moment avoir envie de rompre les liens sociaux. Les loups solitaires ne sont pas rares à notre époque ou en tout cas la tentation d'en devenir un.

Musiques :

Robert Palmer, "Jonny and Mary" 1980
The Dining Rooms, "Pure and easy" 1999, extrait de la BOF de Six Feet Under

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......