LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Persécutée (Mme Franken) et National-socialiste, photos d'August Sander (© Die Photographische Sammlung/SK Stiftung Kultur – August Sander Archiv, Cologne; VG Bild-Kunst, Bonn; ADAGP, Paris, 2018)

Sophie Nagiscarde: "Il n'y avait qu'August Sander pour proposer dans son oeuvre une juxtaposition de la société allemande ; Juifs persécutés d'un côté, et nazis de l'autre"

26 min
À retrouver dans l'émission

Sophie Nagiscarde, commissaire de l’exposition "August Sander, Persécutés / persécuteurs des Hommes du XXe siècle", au Mémorial de la Shoah, à Paris, sera l'invitée du Réveil Culturel. L'exposition est à voir jusqu’au 15 novembre 2018.

Persécutée (Mme Franken) et National-socialiste, photos d'August Sander (© Die Photographische Sammlung/SK Stiftung Kultur – August Sander Archiv, Cologne; VG Bild-Kunst, Bonn; ADAGP, Paris, 2018)
Persécutée (Mme Franken) et National-socialiste, photos d'August Sander (© Die Photographische Sammlung/SK Stiftung Kultur – August Sander Archiv, Cologne; VG Bild-Kunst, Bonn; ADAGP, Paris, 2018) Crédits : Courtesy of Gallery Julian Sander, Cologne and Hauser & Wirth, New York.

Mardi-expo

avec Sophie Nagiscarde, commissaire de l'exposition " August Sander, Persécutés / persécuteurs des Hommes du XXe siècle ", au Mémorial de la Shoah, à Paris. August Sander (1876-1964), figure majeure de la photographie allemande pendant le IIIe Reich, réalisa, dans le cadre de sa série "Hommes du XXe siècle", des portraits, dans les années 1938, des Juifs persécutés, ainsi que des nazis qui se présentaient à son studio photographique de Cologne. L'exposition, au Mémorial de la Shoah, organise ce face-à-face entre persécutés et persécuteurs.

J'ai connu le travail de Sander dans les années 80, quand je faisais des études d'histoire de l'art, j'avais été très frappée par ses portraits.  Il n'y avait pas d'autre photographe de cette ampleur qui avait proposé dans son oeuvre - donc, les Hommes du XXe siècle - une juxtaposition de la société allemande ; ces hommes et ces femmes, d'un côté ou de l'autre de la barrière, ce sont des Allemands, et ils font partie de ce peuple.

Il a toujours été photographe. Pour gagner sa vie, il photographiait les gens qui se présentaient dans son studio. Ce qui est important chez Sander, que ce soit dans ce travail qui va être, disons, alimentaire, ou dans son travail personnel, c'est qu'il va porter exactement la même attention à la prise de vue. Dans ses photos par exemple qu'on voit des Juifs on voit qu'il y a un projecteur d'un seul côté pour accentuer les traits du visage, les contrastes, on voit même des ombres à l'arrière...

Persécutée, 1938
Persécutée, 1938 Crédits : August Sander @Mémorial de la Shoah

Les prises de vue étaient paraît-il assez longues. Sander mettait en scène les mains, le vêtement, notamment, pour les femmes. Le temps de la pose permettait à la personne de se mettre dans son  propre personnage, de se mettre dans son moi intime - c'est ce qu'il voulait photographier - même s'il n'y a pas les noms, même si on ne sait pas qui sont les gens, on peut un peu savoir par leur vêtement d'où ils viennent, et on essaie aussi par la photographie de le dire...

Parmi toutes ces photographies, on a retrouvé des noms, reconstitué des parcours... L'exposition n'avait jamais été faite auparavant. Elle permet aussi de comprendre comment on résistait à cette époque-là, et comment on continuait à vivre.

Manoeuvre,1929
Manoeuvre,1929 Crédits : August Sander

Programmation musicale :

Adolf Ginsberg Orchestra," Berlin Cabaret ", 1930.

Site du Mémorial de la Shoah, exposition August Sander.

August Sander, à Kuchhausen, c. 1956/1958
August Sander, à Kuchhausen, c. 1956/1958 Crédits : Gunther Sander
Intervenants
  • Directrice des affaires culturelles du Mémorial de la Shoah, et commissaire d'exposition
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......