LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sophie Van Der Linden

Sophie Van der Linden : "Le roman est le lieu de l’ambiguïté, de l'équivoque"

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec la romancière Sophie Van der Linden autour de son roman "Après Constantinople", paru aux éditions Gallimard.

Sophie Van Der Linden
Sophie Van Der Linden Crédits : ©Francesca Mantovani / Gallimard

Lundi - livre

Tewfik Hakem s'entretient avec Sophie Van Der Linden à propos de son dernier roman, Après Constantinople, publié aux éditions Gallimard. L'auteure évoque dans ce roman, écrit comme un conte, notre relation à l'Orient, ou plutôt notre vision occidentale d'un Orient fantasmé. Avec en fin d'émission les coups de cœurs littéraires d'Oriane Jeancourt du magazine Transfuge

Le peintre, héros de mon roman, est animé par une idée de l'Orient façonnée par ses lectures. Quand il arrive en Orient, et au Caire notamment, il est extrêmement déçu de la réalité abrupte de cet Orient, très lointaine de ces images. 

Les fustanelles, tout le monde les a en tête sans en connaître forcément le nom. Ce sont ces jupons de coton extrêmement légers que portaient les serviteurs de l'empire Ottoman, ces jupons à mille plis qu'on retrouve aussi chez les soldats grecs. Ces jupons-là lui résistent. Il y a un blanc qui ne convient pas pour la peinture qu'il a avec lui, des ombres qu'il n'arrive pas à maîtriser, ça devient une obsession. C'est cela qui va lui faire quitter le voyage, la délégation avec laquelle il était en cours, c'est cela qui va le mener dans une chevauchée de Constantinople aux confins de l'empire Ottoman dans les Balkans.

Après tant d’événements il va être prisonnier en quelque sorte de ce lieu. Pendant plusieurs jours il va être confronté à la régente de ce domaine puisqu'il est dans une fabrique de fustanelles d'exception. Un autre rythme va alors se mettre en place, le rythme de leurs rencontres quotidiennes et de leurs conversations. 

Ce peintre, ce personnage, je l'ai façonné à partir non pas d'une figure de peintre réelle mais à partir de peintures de Jean-Léon Gérôme, peintre que l'on pourrait situer entre l'art pompier et une sorte de réalisme. Il a beaucoup figuré des fustanelles lors de son voyage au Caire, mais aussi beaucoup de femmes au harem, au hammam. La femme noire brille par son absence dans ses tableaux : elle est toujours habillée, toujours servante. Cela m'intéressait de confronter une femme noire à ce peintre. C'est une forme de tension entre une vision de l'Orient et une autre, entre une place de la femme et une vision qu'on peut en avoir, et bien entendu aussi ce regard sur la femme noire.

Couverture d'"Après Constantinople" de Sophie Van Der Linden
Couverture d'"Après Constantinople" de Sophie Van Der Linden Crédits : © Gallimard

Oriane Jeancourt : Je trouve ça très intéressant cette curiosité des écrivains contemporains pour l'Orientalisme. J'aime beaucoup la fausse candeur de votre conte, la fausse candeur des contes en règle générale. Ce genre, quand on pose le regard sur la naïveté orientaliste des intellectuels et des artistes du 19ème siècle, permet de faire saillir cette naïveté et de faire saillir aussi la possible métamorphose de l'individu au gré de son voyage. C'est cette aventure-là que vous racontez, qui est évidemment une aventure intérieure autant qu'une aventure romanesque.

Sophie Van Der Linden : Le roman est aussi le le lieu de l’ambiguïté, de l'équivoque. Ce choix que j'ai fait d'être dans un univers flottant qui reste imaginaire, même s'il est vraisemblable, permet de ne pas figer et de laisser ouvert toutes les interrogations. 

Programmation musicale :

Oriental Star - Ritm Mozaik

Istanbul - Dario Moreno 

Bibliographie

bibliography

Après ConstantinopleGallimard, 2019

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......