LE DIRECT
Takfarinas

Takfarinas, le roi de la pop kabyle

23 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le musicien Takfarinas pour la sortie d'un double album qui mêle influences pop de Kabylie, chaabi algérois et création personnelle

Takfarinas
Takfarinas Crédits : Futuryal,

Jeudi- Musique

Tewfik Hakem s'entretient avec le musicien, chanteur, compositeur et roi de la pop kabyle, Takfarinas pour la sortie de son double album, Volume 1 Ul-iw Tsayri (Mon cœur c'est l'amour) & Volume 2 Yemma lezzayer-iw (Ma mère, l'Algérie) sous le label Futuryal.

" Je chante l'exil, je touche un public large, parce que la musique c'est la langue qui parle au cœur "

Je fais de la musique depuis longtemps. J'ai enregistré mon premier album en 1976, à Alger. Une bobine rapportée à Paris, ensuite. Je chante ce que je suis. J'ai fait de la chanson engagée en1986, je revendique toujours la chanson berbère, le combat continue, mais il reste beaucoup à faire.

Il y a ce qu'on appelle la Kabylie basse et la Kabylie haute. Là où je suis né, à Tixeraine, dans la banlieue d'Alger, on parlait kabyle même quand on montait dans le bus.

" On avait des oreilles paraboliques, c'était avant l'époque de la cassette, on n'avait pas les moyens de s'acheter un tourne-disque, on écoutait de tout à la radio "

Et donc, je chante de tout.

J'ai choisi de me faire appeler Takfarinas en 1979 (du nom de l'ancien soldat romain d'origine berbère, Tacfarinas, puis chef de guerre), avec mon premier album. Il me représente, et ça sonne bien.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Je regarde ce qui se passe sur la scène mondiale et j'en rapporte ma musique, mon Afrique du Nord, sur la scène internationale. J'ai toujours des frères, des amis, j'ai un bon producteur, je suis bien entouré.  Je suis sportif, je suis quelqu'un qui créé, et je travaille de chez moi, mais j'ai souffert de cette pandémie, il fallait que je chante, j'étais prêt à aller sur les places publiques.

J'ai chanté la Kabylie, je continue. Qu'a t-elle donné ? Que va -t-elle encore donner ? je le dis. Je suis fier de ces chansons. Paris aussi a tellement changé. Plus rien à voir avec la ville des années 70.

Programmation musicale

1. Takfarinas, Slam- IW, 2021

2. Way-Telha, 1986

3. Mesluv, 2021

4. La  Kabylie, 2021

Takfarinas 2021
Takfarinas 2021 Crédits : Label Futuryal
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......