LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les choeurs des Sittelles dans "Une jolie vallée"

"Une jolie vallée", une comédie musicale dans le réel

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le réalisateur Gaël Lépingle, pour la sortie de son documentaire "Une jolie vallée", où il réunit, un été dans un village du Tarn, des habitants qui vont jouer une comédie musicale empruntée aux Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas, et qu'il filme, en même temps, dans leur quotidien.

Les choeurs des Sittelles dans "Une jolie vallée"
Les choeurs des Sittelles dans "Une jolie vallée" Crédits : Gaël Lépingle

Mercredi-ciné

Tewfik Hakem s'entretient avec le réalisateur Gaël Lépingle, pour la sortie de son documentaire Une jolie vallée, précédé de La nuit tombée, un moyen-métrage de fiction. A l'affiche, au cinéma Le Saint André des Arts, à Paris, jusqu'au 15 avril, et dans d'autres salles en France. Avec la chronique de Michel Ciment du magasine Positif

Au départ, c'était une commande pour un livret d'opéra pour chœur à partir des "Trois Mousquetaires" d'Alexandre Dumas. Je débarque dans ce village du Tarn au titre de metteur en scène de théâtre et je commence à répéter avec eux et là, dans ce petit village à côté de Castres, je vois une expérience collective qui me trouble beaucoup, qui m'émeut. Le cinéma a une fonction anthropologique très forte.

L'idée c'était de filmer une France semi-rurale, pas par l'angle du pittoresque ou du caricatural. Il s'agissait de filmer ces gens dans leur quotidien, dans leur bureau, dans leur travail, dans leur atelier de couture, dans leur école.... Il y avait un double récit ; d'une part, la pièce musicale, l'histoire des Trois Mousquetaires racontée en chansons, et d'autre part, les énonciateurs - les solistes, les choristes - sont filmés non pas sur scène, mais dans leur vie de tous les jours.

Pour "La nuit tombée", la source du film, c'est les souvenirs. C'est un film sentimental. A la base, il y a quelque chose d'assez mélancolique. C'est pour ça que le documentaire était important, c'était un moyen de contrebalancer, de retrouver une forme de vitalité, d'empreinte du présent contre la mélancolie, voire la tristesse, qu'il y a dans les chansons. 

La comédie musicale est un genre qui est devenu, pour moi, très frelaté. Pour contrebalancer ça, je ne vois qu'une forme de plongée dans le réel pour essayer de s'agripper à ce qui résiste, au côté lisse et unanimiste que la comédie musicale a tendance à générer. 

Programmation musicale

Gaël Lépingle, Une jolie vallée, extraits du film.
La nuit tombée, extrait.

Avec la chronique de :

Michel Ciment, du magazine Positif.
Son coup de cœur : C'est ça l'amour de Claire Burger.
Son coup de gueule : Synonymes de Nadav Lapid. 

Il rend hommage à Agnès Varda.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......