LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Vincent Beer-Demander et Vladimir Cosma

Vladimir Cosma : " La mandoline est un instrument à part entière"

26 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec le compositeur de films, Vladimir Cosma et le mandoliniste, Vincent Beer Demander, à l’occasion de la sortie d’un album, "24 caprices pour mandoline solo "

Vincent Beer-Demander et Vladimir Cosma
Vincent Beer-Demander et Vladimir Cosma Crédits : photo Jean Baptiste Millot

Jeudi-musique

Tewfik Hakem s'entretient avec le compositeur de films, Vladimir Cosma et le mandoliniste, Vincent Beer Demander, à l’occasion de la sortie d’un album, 24 caprices pour mandoline solo – le premier, à la composition et à la direction artistique, le second à la mandoline.

En 1819, les éditions Ricordi publient pour la première fois les 24 Caprices pour violon de Niccolo Paganini, qui inspirera un grand nombre de compositeurs tels que Schumann, Liszt, Brahms ou Rachmaninov... Deux cents ans plus tard, le compositeur de musiques de films Vladimir Cosma, violoniste de formation, rend hommage au compositeur génois et compose 24 Caprices pour mandoline qu'il dédie à Vincent Beer-Demander, 

Vladimir Cosma

Un Caprice est une petite pièce de virtuosité capricieuse, c'est une forme un peu poétique ou poétisante. Pourquoi la mandoline ? Je suis moi-même violoniste, avec la mandoline, c'est la même cordature, la mandoline est un violon sans archet, on joue en pinçant les cordes. J'ai toujours été très attiré par les cordes pincées. 

Vincent Beer Demander

La mandoline est un instrument très ancien, hérité du luth qui prend son essor au XVIIIè siècle. C'est très important pour nous mandolinistes qui avons un répertoire vaste en quantité mais moindre en terme de qualité, de travailler avec des compositeurs vivants, qui écrivent aujourd'hui.

Vladimir Cosma

La mandoline est un instrument à part entière, un instrument majeur qui se suffit à lui-même. Et ce n'est pas du tout péjoratif de lier mes musiques à la culture italienne et notamment napolitaine. La culture italienne en matière musicale est essentielle, je suis très heureux de m'en rapprocher. Comme je suis d'origine roumaine, un peu latin, ça m'intéresse.

Vincent Beer Demander,

Paganini est considéré comme un très grand compositeur, en plus d'être le violoniste que l'on connaît. Il était violoniste, jouait de la guitare, et il a commencé par la mandoline. C'est le clin d'oeil que nous avons voulu donner Vladimir Cosma et moi.

24 Caprices pour mandoline solo
24 Caprices pour mandoline solo Crédits : Vladimir Cosma, Vincent Beer-Demander

Programmation musicale

Vladimir Cosma, Vincent Beer Demander, 24 caprices pour mandoline solo  (label Larghetto Music) - Caprice n° 17

Concert 

30 novembre 2019, Salle Gaveau, Vincent Beer Demander joue Vladimir Cosma

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......