LE DIRECT
Charles de Gaulle en 1966 durant la cérémonie du 50ème anniversaire de la bataille de Verdun

Xavier Boissel : "Ce qui m’intéresse avec le Service d’Action Civique (SAC), c’est que c’est une part d’ombre du gaullisme rarement explorée par la littérature de genre"

21 min
À retrouver dans l'émission

Entretien avec l'écrivain Xavier Boissel qui signe un polar dont le personnage, un ambivalent inspecteur de police, se trouve plongé en 1966-1977 dans une France sous le joug du Service d’Action Civique du général De Gaulle.

Charles de Gaulle en 1966 durant la cérémonie du 50ème anniversaire de la bataille de Verdun
Charles de Gaulle en 1966 durant la cérémonie du 50ème anniversaire de la bataille de Verdun Crédits : AFP

Jeudi polar dans le Réveil culturel, avec :

Xavier Boissel, écrivain, pour Avant l’aube aux éditions 10/18 collection Grands détectives.

Paris, 1966. Le cadavre mutilé d’une femme est retrouvé sur les rails de la Petite Ceinture. Marlin, un flic fraichement muté à la Brigade Criminelle, ancien maquisard, veuf et amateur de jazz, est chargé de l’enquête sous les ordres du Commissaire Baynac. Il va découvrir le monde de l’affairisme politico-financier, un monde corrompu et cynique, où le Service d’Action Civique (SAC), la police parallèle du général de Gaulle, règne souterrainement en maître. Dans ce théâtre d’ombres – où l’on croisera un entrepreneur véreux, un ancien para reconverti en homme de main et un sénateur corrompu – ses convictions républicaines seront ébranlées et l’héritage de la Résistance sérieusement mis à mal. (texte de l'éditeur)

Je voulais faire du SAC, cette part d’ombre du gaullisme, l’objet central du roman, je voulais explorer ce que Balzac appelle « l’envers de l’histoire contemporaine ».

Rien ne m’est plus étranger que toute cette littérature d’anciens policiers qui écrivent à la gloire du 36, je voulais construire un personnage policier ambigu, une figure ambivalente, quelqu’un qui ne contrôle pas forcément ses pulsions, débordé par sa propre violence...

J’ai placé l’intrigue juste avant les événements de mai 68, un moment où la France est un peu en sommeil, un éditorial du journal Le Monde titrait d'ailleurs en mars 68 « la France s’ennuie ». À ce moment des années 60, les problèmes sont derrière nous, la guerre d’Algérie est finie, mais pas tant que ça, la croissance connaît un cercle vertueux sur le plan économique, mais le personnage de Charles de Gaulle n’est pas un personnage de bibliothèque rose, c’est ce que je voulais rappeler aussi.

Musique :

‘’Night and day‘’ (Cole Porter) par Stan Getz et Bill Evans (1964)

Bibliographie

Avant l'aubeXavier Boissel10/18 collection Grands détectives, 2017

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......