LE DIRECT
Zola, 2020 (album Survie)

Zola, le nouveau phénomène du rap français préfère les flows aux mots

22 min
À retrouver dans l'émission

Après un premier album vendu à plus de 100.000 exemplaires, le rappeur Zola revient avec "Survie", un opus qui bat des records d'écoute en ligne. Tentative de décryptage d'un succès populaire cantonné à la planète jeunes

Zola, 2020 (album Survie)
Zola, 2020 (album Survie) Crédits : Koria -

Jeudi-Musique

Tewfik Hakem s'entretient avec le rappeur et musicien Zola, pour son deuxième album, Survie (AWA)

Je ne cherche pas à rapper pour les adultes, je conçois qu'il y a des moments où ils peuvent ne pas comprendre. Après, je rappe pour tout le monde, je ne cherche pas un public en particulier, je ne rappe pas pour un public jeune ou plus ancien, je rappe pour ceux qui peuvent comprendre. Mais vous savez il y a des adultes qui me comprennent super bien.

En France, je ramène un mouvement qui vient des Etats-Unis - la trap - mais je me considère comme assez polyvalent, je fais de la trap mais aussi je sais chanter, faire des morceaux où je peux vous parler de mes sentiments etc., mais tout ça, dans une vibe un peu spéciale. J'ai 21 ans aujourd'hui, je viens de l'Essonne, je suis né à Evry, aucun rapport avec l'écrivain Emile Zola que je n'ai jamais lu.

" Mon identité et la musique j'aimerais que ce soit deux choses distinctes "

Si je pouvais je n'existerais que sur les réseaux sociaux, et en vrai, j'aurais une vie normale. Je suis réservé, même un peu fermé, j'ai du mal en général, il faut me mettre à l'aise, mais là tout se passe bien.

J'ai commencé la musique, quand j'ai vu des potes à moi rapper, alors j'ai voulu essayer, mais pas tout seul. J'ai formé un groupe  à trois. Au final, j'ai décidé de me détacher et commencer une carrière solo, il y a de ça trois ans. Après le premier clip, les premières séances en studio, ça m'a plu, je me suis dit que c'est ce que je voulais faire. Mais j'ai quand même tenu à passer mon bac.

Les morceaux, c'est une question de feeling et d'élément déclencheur, je rappe ma vie. Ce qui m'inquiète le plus aujourd'hui, c'est ma santé mentale. Il faut savoir faire la part des choses. Aujourd'hui, cette période de confinement, au niveau de la musique, je la vis mal, parce que j'aurais voulu être sur scène, au contact de mon public, sinon, dans ma vie de tous les jours, je suis devenu plus casanier, je n'aime plus vraiment sortir, être trop au contact des gens. Mais c'est en attendant, le Zénith, l'année prochaine, le 21 janvier 2022.

Programmation musicale

ZOLA , Survie ( 2020 ) : 

Mula 

Tu connais l'gang 

Ma jolie (feat Leto)

Bibliographie

Survie

SurvieAWA, 2020

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......