LE DIRECT

4° édition « Parcours Enfance & Jeunesse » du 9 janvier au 12 février, avec Claude Buchvald & Fransoise Simon, Izabelle Chalhoub

30 min
À retrouver dans l'émission

« Deux dessins pour Charlie amitié et tristesse » François Place
« Deux dessins pour Charlie amitié et tristesse » François Place Crédits : François Place

Voici deux dessins de François Place , ecrivain, illustrateur qui ouvre l'horizon à travers son œuvre pour les jeunes et les moins jeunes...

Pour les jeunes lecteurs de la Bibliothèque de Montreuil que j'ai rencontré lors des ateliers de l'année passée et auquel Tignous participait avec humour, respect et amour

Pour les bibliothécaires qui avaient eu la belle idée de lui proposer ces interventions

Pour Tignous

Pour intelligence et l'insoumission

Pour les morts et ceux qui leur survivent ces mots que nous disait un homme, un combattant de la liberté de la dignité, le sous-commandant Marcos "il faut une certaine dose de tendresse pour se réveiller chaque matin avec tant de nuit dessus, pour se mettre à marcher avec tout ce qui s'y oppose". Aline Pailler

►Dans le cadre de la 4ème édition « Parcours Enfance » du 9 janvier au 12 février 2015. Grand Parquet - Jardins d'Eole, 35 rue d'Aubervilliers, Paris 18° métro Stalingrad « Quelque part au coeur de la forêt : la Belle et la Bête » de Claude Merlinun spectacle en direction du jeune public à partir de 7/8ans. mise en scène Claude Buchvaldavec Nelson-Rafaell Madel, Laurène Brun musicienne & chanteuse : Élise Dabrowski « Un jour, entendant une voix portée par le vent, la Belle Princesse quitte famille et palais, s’en va à sa recherche, rencontre la Bête. Qui, tout en lui interdisant de la regarder, l’accueille en sa demeure, se confie, l’emmène sur les chemins de ses aventures. Ainsi naît un amour plus fort que tous les préjugés et malédictions.

Ainsi la Bête redeviendra-t-elle Prince Charmant, c’est ainsi en tout cas que le verra la Belle. Histoire enchanteresse, à laquelle Claude Buchvald offre les rêves, les battements de cœur, les rires et souvenirs portés par les musiques autant que par les mots et les images. Où sommes-nous ? Dans l’univers des fées. Celui de l’amour, du réel imaginé. Où, sinon au théâtre ? » Colette Godard

France Culture, studio 153, quelques minutes après...
France Culture, studio 153, quelques minutes après... Crédits : Annick Haumier - Radio France

Infatigable et talentueuse chercheuse, Claude Buchvald développe un travail de création étroitement lié aux investigations qu’elle mène dans ses ateliers de recherche. Elle explore le champ de l’écriture théâtrale et poétique avec le souci de l’art de l’oralité et de l’espace. Metteure en scène, comédienne et maître de conférence au Département Théâtre de l’Université Paris VIII, elle intervient aussi dans les grandes écoles d’art en France et à l’étranger expérimentant son travail à partir d’une pluralité de langues, dans ce qu’elle nomme « le choc des langues ». Elle ne cesse de travailler autour des écritures contemporaines, en particulier de Valère Novarina dont elle a largement contribué à faire découvrir son œuvre avec l’Opérette imaginaire jouée plus de 200 fois … Elle a mis en scène plusieurs opéras, dont le premier : La Cenerentola au festival d’art lyrique d’Aix en Provence.
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/01/acc34bc0-9a8d-11e4-adec-005056a87c89/838_img_0782.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="France Culture, studio 153, pendant l'émission ... Aline Pailler & Fransoise Simon (de g. à d.) " class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/01/acc34bc0-9a8d-11e4-adec-005056a87c89/838_img_0782.jpg" width="838" height="377"/>
France Culture, studio 153, pendant l'émission ... Aline Pailler & Fransoise Simon (de g. à d.) Crédits : Annick Haumier

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Radio France</em></span></figcaption></figure> 

La Compagnie À Vol d’Oiseau présente « Au Bois Dormant » **Fransoise Simon & Izabelle Chalhoub, d uo clownesque Tout public à partir de 4 ans le mercredi 14 janvier à 14h30 - les mercredis et dimanches du 14 janvier au 1 mars à 14h30 à partir du 16 février, les mardis et jeudis à 10h30.**

►Comédie Nation - 77, rue de Montreuil - 75020 Paris Réservations : 01 48 05 52 44 / www.comedienation.fr

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/01/275a7ae4-9a98-11e4-adec-005056a87c89/838_10865832_694960153934625_2828300912483016821_o.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="La Compagnie À Vol d’Oiseau présente « Au Bois Dormant » Fransoise Simon & Izabelle Chalhoub, duo clownesque" class="dejavu portrait" data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/01/275a7ae4-9a98-11e4-adec-005056a87c89/838_10865832_694960153934625_2828300912483016821_o.jpg" width="838" height="1181"/>
La Compagnie À Vol d’Oiseau présente « Au Bois Dormant » Fransoise Simon & Izabelle Chalhoub, duo clownesque
En franchissant le seuil du sommeil, l’enfant s’embarque pour un voyage dans l'inconnu où il s'aventure seul ; les images du jour deviennent des monstres qui nous guettent derrière les rideaux ou se dissimulent sous le lit… Le spectacle commence par une berceuse douce et cruelle invitant l’enfant à dormir et à se réveiller dans vingt ans… Mais l’enfance n’est pas un long sommeil paisible au terme duquel on se réveille adulte ! Et les berceuses ne sont pas toujours là pour nous rassurer ! Les adultes continuent à dire aux enfants de ne pas sortir la nuit, de se méfier du loup qui rôde dans la forêt… que si l’enfant dort, le loup s’en va, sans les manger… les parents ne nous protègent pas éternellement contre cette peur.
Et comment résister à ce désir de voir le loup, de l’affronter, d’aller vers ce plaisir que procure le danger… Et que serait le loup sans l’agneau et l’agneau sans le loup !
Derrière la peur du noir, des bêtes féroces, des fantômes, s’exprime cette peur fondamentale de disparaître… la peur de la mort qui s’atténuera peut-être avec le temps, le temps d'une nuit, d’un jeu, d’un spectacle.
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/01/2d05630f-9921-11e4-adec-005056a87c89/838_vive-charlie.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="« Deux dessins pour Charlie amitié et tristesse » François Place" class="dejavu portrait" data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/01/2d05630f-9921-11e4-adec-005056a87c89/838_vive-charlie.jpg" width="838" height="1122"/>
« Deux dessins pour Charlie amitié et tristesse » François Place Crédits : François Place

L'équipe
Chronique
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......