LE DIRECT

Festival d’Avignon ! Laurent Brethome "Riquet" d'après Riquet à la houppe & Marie Ducatez "Pinok & Barbie" d’après JC Grumberg

30 min
À retrouver dans l'émission

« Le Théâtre pour enfants, c'est le théâtre pour adultes en mieux … » Stanislavski - 1907 Festival d’Avignon - Théâtre !

Avec les metteurs en scène : Laurent Brethome « Riquet » d'après Riquet à la houppe de Charles Perrault Marie Ducatez « Pinok & Barbie » d’après Jean-Claude Grumberg.

France Culture, studio 153, dimanche 28 juin 2015 ... Aline Pailler & Marie Ducatez (de g. à d.)
France Culture, studio 153, dimanche 28 juin 2015 ... Aline Pailler & Marie Ducatez (de g. à d.) Crédits : Annick Haumier - Radio France

Dans le cadre du Festival d'Avignon In 2015 Chapelle des Pénitents blancs - Place de la Principale, 84000 Avignon, 4 juillet à 15h - les 5, 6, 7, 8 juillet à 11h & 15h

Spectacle « Riquet » adaptation Antoine Herniotte d'après Riquet à la houppe de Charles Perrault mise en scène de Laurent Brethome. Dès 8 ans. Avec : Dominique Gubser, François Jaulin, Louis Lavedan, Yasmina Remil Texte et musique : Antoine Herniotte Metteur en scène : Laurent Brethome Peinture en direct ! Louis Lavedan & Regard extérieur : Joël Jouanneau

En résumé : Trois comédiens sont sur un plateau. Ils s’apprêtent à jouer au prince, à la princesse et au château. Mais dans le lot, le prince est né vilain et les deux princesses du pays voisin sont pour l’une belle et stupide, pour l’autre laide et formidablement intelligente. Dilemme pour le moins cornélien ! Comment adapter le conte de Perrault, Riquet à la houppe , aujourd’hui ? 
Le texte écrit par Antoine Herniotte, s’amuse des stigmatisations et des déboires du bouc émissaire, de la première de la classe et de la reine de beauté. Par leurs rencontres, c’est la distinction entre l’apparence et l’essence des choses qu’ils vont devoir éprouver. Pour que naisse l’amour, il faudra envisager l’autre, non pour ce qu’il est, mais pour le devenir qu’il porte en lui, car tout est affaire de projection. 

Le mur de papier blanc sert de support à la peinture en direct d’un décor en évolution. Riquet, tout en conservant sa dimension fabuleuse, devient un conte d’aujourd’hui, un conte pour tous, dont les trois figures domptent la fatalité afin de choisir leur avenir. Son écho dans notre environnement, façonné par des médias plus que jamais normatifs, s’avère bienvenu !

Laurent Brethome - Les Trois Coups © D.R.
Laurent Brethome - Les Trois Coups © D.R. Crédits : Radio France

Laurent Brethome est surnommé le 4x4 à la Comédie de Saint-Étienne où il s’est formé avant d’assister François Rancillac. Hyperactif revendiqué, il a signé, à 34 ans, une trentaine de mises en scène, passant d’un répertoire à l’autre avec la même énergie et la même générosité. Georges Feydeau et Hanokh Levin occupent une place importante dans son parcours – il les réunit d’ailleurs dans _Court Carnage _en 2012 –, au cours duquel il fréquente Copi, Jean Racine, Philippe Minyana, ou encore Molière. 

Chacune de ses créations s’accompagne et se nourrit de petites formes, d’ateliers de pratique, de rencontres : autant d’occasions d’être au plus près des spectateurs, conquis ou à entraîner. 

Originaire de Vendée où sa compagnie Le Menteur volontaire produit un festival durant l’été, Laurent Brethome mène, aux côtés de nombreux complices, une expérience artistique et militante en faveur d’un théâtre populaire qu’il définit, à la suite de Jean Dasté, comme un « théâtre ludique, festif et exigeant »

Extrait de « Riquet » « Mes adorables princesses. Parmi tous les princes qui vont venir de tous les royaumes de notre royaume, il y en aura un. Il ne pensera rien de ce que vous êtes, de ce que les autres diront que vous êtes, en bien ou en mal, il n’en pensera rien. Il sera comme envoûté par une certitude, celle de ce qu’il pourrait devenir en restant à côté de vous. Pour chacune de vous, il y en aura un. Dont vous ne penserez rien, de ce qu’il est, de ce que les autres disent qu’il est, en bien ou en mal, vous n’en penserez rien ... » Extrait de « Riquet »

« Riquet à la houppe » de Charles Perrault, est publié aux éditions Gallimard, collection Folio Junior.

Dialogue artistes-spectateurs avec Laurent Brethome et l’équipe de Riquet 5 juillet à 17h30 jeune public aux Pénitents blancs.

Dans le cadre du Festival d'Avignon Off 2015 « Pinok & Barbie » d’après Jean-Claude Grumberg, dès 6 ans.

  • Théâtre des Barriques - 8, rue Ledru Rollin, Avignon du 4 au 26 juillet à 11h30
  • Interprètes : Georges D'Audignon, Hélène Rossignol, Jonathan Semo, Emilie Lecouvey 
  • Scénographie : Pauline Causse
  • Metteure en scène : Marie Ducatez
  • Compagnie Paille Productions / Coproduction : De Bulles et De Briques - 

Signataire de la charte du OFF Une histoire de Pinocchio des temps modernes ou comment un pantin de bois devient un vrai petit garçon. .. La compagnie de Bulles et De Briques présente sa première création : Pinok & Barbie de Jean-Claude Grumberg, sur le voyage étonnant d'un Pinocchio des temps modernes inspiré de celui de Carlo Collodi, le père de Pinocchio. 

Théâtre d'objets-Marionnettes-Masques-Ombres chinoises et Comédiens. Réservations : 04 13 66 36 52

En résumé : Le temps d’un souvenir, un conteur ouvre une fenêtre suspendue sur le voyage initiatique des jouets de Petite Puce … Pinok, Barbie et Polichinelle s’éveillent alors l’espace d’une nuit et imaginent leur aventure vers l’inconnu : Le Pays De Trois Fois Rien !

A la demande du Président et sur les conseils de Maman Chérie, Petite Puce envoie ses jouets préférés, Pinok et Barbie, là où les enfants n’ont rien, à l’autre bout du monde. Tracassés par le futur que leur réserve leur Petite Puce dès le lendemain, les jouets, sur quelques mots, s’inventent un voyage, se déguisent et le jouent, comme des enfants construisant des cabanes. Tout d’abord enfantins, ils font avancer leur histoire, au rythme d’une traversée à fond de cale, d’une expédition en camion sur une route inexistante et d’une arrivée tant attendue dans ce pays dont ils ne connaissent que le nom le « Pays de Trois Fois Rien », venant eux, à l’inverse, du « Pays où il y a Trop de Tout ». ** C'est un apprentissage de la vie, une histoire d’enfants espiègle et naïve, aux tonalités colorées où se mêlent malice et taquineries !

Avignon, c’est trois semaines de grand et beau bruit, non pas de celui qui empêcherait d’entendre le chant du monde mais de ce bourdonnement des foules désirantes, de ce tohu-bohu des fêtes, de ce tintamarre des espérances. On peut parfois être épuisé de ce bruit et se rafraîchir à l’ombre d’un silence plein de bruissante intériorité, il y a, au sens propre comme figuré, assez de jardins dans cette ville-festival. Mais quelque chose est rompu du silence désespéré ou coupable, du silence où l’on se sent dépareillé et seul. Au-dessus de nous, les étoiles du ciel d’Avignon jalousent nos questions et notre impatience, car on n’apprend pas à être humain en étant séparé de l’humanité. Olivier Py - directeur du Festival d'Avignon

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......