LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Jérôme Polidor pour son premier film “Merci Les jeunes” avec Samba & “Qui sont les pirates” de Neil Jobard et Julien Melique

30 min
À retrouver dans l'émission

France Culture, Studio 153, fin de partie... Jérôme Polidor, Samba, Aline Pailler & Neil Jobard et Julien Melique (de g. à d.)
France Culture, Studio 153, fin de partie... Jérôme Polidor, Samba, Aline Pailler & Neil Jobard et Julien Melique (de g. à d.) Crédits : Annick Haumier - Radio France

**► Jérôme Polidor pour son premier film « Merci Les jeunes » avec un jeune lycéen qui est dans le film, Samba. Sortie nationale le 4 novembre 2015.
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/10/d91515c1-8029-11e5-8e9e-005056a87c89/838_119788.jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Jérôme Polidor pour son premier film « Merci Les jeunes » " class="dejavu portrait" data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/10/d91515c1-8029-11e5-8e9e-005056a87c89/838_119788.jpg-r_640_600-b_1_d6d6d6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg" width="423" height="597"/>
Jérôme Polidor pour son premier film « Merci Les jeunes »
**
Le film sort à peu près 10 ans après les émeutes de 2005 résultant de tensions récurrentes dans les quartiers de banlieue.
N'ayant pas voulu aborder la banlieue en tant que concept, Jérôme Polidor l'a plutôt représentée comme terrain d’une rencontre entre des personnages d’origines sociales et géographiques différentes, qui s'y retrouvent au même instant pour y faire quelque chose ensemble.
**► « Les images des incendies de voitures et de bâtiments, que l'on retrouve au début du film, ont fait, à l’époque, le tour des écrans du monde. Cette révolte, spectaculaire, exprimait la colère d'une partie de la jeunesse des quartiers, mais sans organisation ni revendications clairement formulées.
C'est une des questions qui traverse le film : que s'est-il passé après ? Quelles ont été les réponses politiques, sociales, à l'expression d'une révolte spontanée de la jeunesse ? » Jérôme Polidor explique qu'il a décidé de situer son intrigue au sein d'une association où les relations sont, en théorie librement choisies.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Le rapport au pouvoir y est donc particulier, car il doit trouver sa légitimité en grande partie à l'intérieur du groupe, et la hiérarchie n'est pas immuable, plus facilement susceptible de remises en cause. Mais le secteur associatif est aussi représentatif du reste de la société ; il est traversé par les mêmes mutations : baisse des moyens en répercussion des politiques d’austérité, impuissance des représentants politiques, emprise grandissante des grandes entreprises et des banques, précarisation des salariés, individualisme, consumérisme... » **
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/10/0c41ee20-802c-11e5-8e9e-005056a87c89/838_004.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="France Culture, Studio 153, fin de partie... Jérôme Polidor, Samba, Aline Pailler & Neil Jobard et Julien Melique (de g. à d.) " class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/10/0c41ee20-802c-11e5-8e9e-005056a87c89/838_004.jpg" width="838" height="444"/>
France Culture, Studio 153, fin de partie... Jérôme Polidor, Samba, Aline Pailler & Neil Jobard et Julien Melique (de g. à d.) Crédits : Annick Haumier

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Radio France</em></span></figcaption></figure> 

**► Neil Jobard, texte & illustrations Julien Mélique « Qui sont les pirates » bel album cartonné à partir de 6 ans aux éditions Chant D'orties. ** L’histoire met en scène une fillette qui vit avec sa mère, une maman qui n’a pas le temps de s’occuper d’elle car son travail l’accapare. Pour ne manquer de rien, il faut beaucoup travailler. Elle n’a pas le choix cette maman, il faut bien vivre et pouvoir faire les courses.
« Souvent la nuit elle pense que j’dors mais moi je dors pas, je l’attends ! Elle entre dans ma chambre, la chambre de Maman c’est l’salon, Elle me fait un bisou sur la joue. »

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/10/1faa4a45-802e-11e5-8e9e-005056a87c89/838_couvquisontlespirates.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Neil Jobard & Julien Mélique « Qui sont les pirates » éditions Chant D'Orties" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/10/1faa4a45-802e-11e5-8e9e-005056a87c89/838_couvquisontlespirates.jpg" width="745" height="456"/>
Neil Jobard & Julien Mélique « Qui sont les pirates » éditions Chant D'Orties Crédits : Chant D'Orties

**► Ce soir-là, la maman va raconter à sa fillette une histoire de pirates pas comme les autres. Une histoire de pirates comme il en existe depuis longtemps sur terre, une histoire d’hommes opprimés qui se sont rebellés pour devenir libre. L’histoire dénonce notre modèle actuel de société, basé sur le capitalisme et sur la réussite professionnelle à tout prix, au mépris de l’épanouissement personnel et familial, en même temps qu’il engendre l’individualisme. Les métaphores utilisées dans l’histoire rendent ces notions politiques abordables et compréhensibles par de jeunes lecteurs autonomes. **

**► Le texte prend des libertés pour une lecture plus ludique, il s’amuse avec la taille des caractères et l’orientation des pages. Les illustrations sont étonnantes. Réalisées à partir de xylogravures, technique ancestrale d’impression, elles reflètent parfaitement l’esprit du texte. Entre rêve et cauchemar, sur un fond orangé lumineux, elles laissent une grande place à l’imagination.
**
►U n bel album engagé, comme une réflexion sur des modèles de société que tout oppose : l’un fondé sur le pouvoir de l’argent, l’autre sur le partage et l’entraide. Un livre pour réfléchir qui pose des questions intéressantes et primordiales sur les valeurs de la société dans laquelle nous vivons, sur ce que chacun de nous souhaite faire de sa vie. Petits philosophes en herbe, ce livre est pour vous ! » Cécile De Ram

Dans le hall de Radio France, arrivée à France Culture... de Samba, Neil Jobard, Julien Melique, Jérôme Polidor (de g. à d.)
Dans le hall de Radio France, arrivée à France Culture... de Samba, Neil Jobard, Julien Melique, Jérôme Polidor (de g. à d.) Crédits : Annick Haumier - Radio France
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
Chronique
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......