LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Daniel Mendelsohn

"Les héros ne doivent pas être parfaits pour être des héros", Daniel Mendelsohn

58 min
À retrouver dans l'émission

L'écrivain et critique américain Daniel Mendelsohn est l'invité de Christophe Ono dit Biot à l'occasion de la publication d"'Une Odyssée – Un père, un fils, une épopée", aux éditions Flammarion.

Daniel Mendelsohn
Daniel Mendelsohn Crédits : Christophe Ono dit Biot - Radio France

Aujourd’hui, une rencontre exceptionnelle placée sous le signe d’Homère, de la figure du père et de la mer Égée avec l'un des écrivains les plus stimulants qui soit, Daniel Mendelsohn. Cette figure de la vie intellectuelle américaine, helléniste, ancien professeur à Princeton, spécialiste de l'Antiquité, contributeur du New Yorker et de la New York Review of Books, avait été remarqué en 2006 lors de la publication de son livre Les disparus. Il y racontait l'odyssée dans laquelle il s'était lancé pour retrouver la trace de six membres de sa famille tués par les nazis pendant la guerre. Entre documents d'archives, aveux intimes et véritable enquête sur le terrain, ce formidable récit remportait le National Book Critics Circle Award et, en France, le prix Médicis étranger 2007… Le voilà qui revient avec un nouveau livre remarquable, une nouvelle odyssée justement intitulé "Une odyssée. Un père, un fils, une épopée".

Dans « Une odyssée, un père, un fils, une épopée » Daniel Mendelsohn revient sur une autre figure de sa famille : son père, Jay, qui avant de mourir, vers 80 ans, lui demande un jour la permission de suivre le séminaire qu'il donnait à Bard College, permission qu'il lui accorde et qui va être suivie d’un voyage qu'ils font ensemble, père et fils, sur les traces d'Ulysse en Méditerranée. Un voyage qui va donner à Daniel Mendelsohn l'occasion de plonger à la fois dans son enfance et dans la vie de ce père, ainsi que dans l'Odyssée d’Homère, dont il nous révèle tous les secrets et qui sert de matrice à ce livre très hybride et très beau, à la fois portrait d’un père et portrait d’une œuvre, dont il nous dit ceci : « Si L’Odyssée est bien une histoire de maris et de femmes, cette épopée est tout autant, sinon plus, une histoire de pères et de fils… » Se serait-on donc trompé depuis si longtemps en mettant au premier plan l'histoire d'Ulysse et de Pénélope, alors que c'est celle d'Ulysse et de Télémaque qui compte?

Ses choix musicaux :

  • Quatuor à cordes en la mineur opus 132, 3e mouvement ("Heiliger Dankgesang eines Genesenen an die Gottheit in der lidischen Tonart "), de Ludwig van Beethoven, interprété par Antje Weithaas (violon), Rachel Roberts (Alto), Tanja Tetzlaff (Violoncelle) et Christian Tetzlaff (violon).

  • "My Funny Valentine", de Richard Rodgers et Lorenz Hart, interprété par Angela McCluskey.

Pour aller plus loin :

Bibliographie

Les disparus

Les disparusFlammarion, 2007

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......