LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Greil Marcus, en septembre 2016.

"Il y'a beaucoup de hip-hop dans Donald Trump, non en tant que genre musical, mais dans l'esprit qu'il incarne", Greil Marcus

58 min
À retrouver dans l'émission

Emission spéciale Greil Marcus. L'essayiste et critique musical américain est l'invité de Christophe Ono-dit-Biot à l'occasion de la parution de "Three songs, three singers, three nations" (Allia, 156 pages) et d'une édition augmentée de "Lipstick traces" (Allia, 576 pages).

Greil Marcus, en septembre 2016.
Greil Marcus, en septembre 2016. Crédits : Ulf Andersen - Getty

Aujourd’hui une émission très spéciale puisque nous recevons le roi, le pape, la star de la littérature rock, punk, folk, pop, le grand Greil Marcus. Auteur d'une quinzaine d'ouvrages, ancien rédacteur en chef du magazine américain Rolling Stone, collaborateur de Creem, de l'hebdomadaire new-yorkais The Village Voice, l’auteur mythique de Lipstick traces, qui fit le lien entre Guy Debord et les Sex Pistols, Dada et les Buzzcoks, publie chez Allia (traduit par Guillaume Godard), une édition augmentée de cette bible littéraire ainsi qu’un nouveau livre : Three songs, three singers, three nations, où il est à nouveau question de Bob Dylan auquel il a consacré de nombreux livres, comme à Elvis Presley, volontiers comparé à Herman Melville, l’auteur de Moby Dick. Il sera donc ici autant question d’écrivains que du musiciens. Peut-on d’ailleurs superposer les deux figures ? 

"Paris restait une cité inachevée, une idée autant qu’un lieu", écrivait Greil Marcus dans la préface à la troisième édition française de Lipstick Traces, la première édition remontant à 1998. En quoi Paris restait-elle une cité inachevée ? Une idée, et une idée de quoi ?  On se souvient d’une phrase, d’ailleurs, que l'essayiste avait prononcé au sujet de Lipstick Traces et de sa difficulté à écrire la dernière partie, celle qui s’appelle, précisément, en français, "traces de rouge à lèvres" : "Un jour, je n'en pouvais plus et j'ai dit à ma femme : Tu sais, je suis coincé à Paris en 1952. Elle m'a répondu : Oh, tu as de la chance d'être coincé dans un si bel endroit ! C'est comme ça que j'ai trouvé la force de continuer." 

Greil Marcus, Michel Zlotowski et Christophe Ono-dit-Biot.
Greil Marcus, Michel Zlotowski et Christophe Ono-dit-Biot. Crédits : Anne-Laure Chanel - Radio France

Greil Marcus publie également chez Allia son nouveau livre : "Three songs, three singers, three nations". Il s'est fait principalement connaître par ses textes sur le rock’n’roll. Pourtant, les trois chansons auxquelles fait référence le livre relèvent plutôt du genre musical appelé le folk. Si elles sont traitées séparément, l’ouvrage se composant de trois parties, ces trois chansons, Ballad of Hollis Brown de Bob Dylan, Last Kind Word Blues, de Geeshie Wiley, et I Wish I Was a Mole in the Ground, de Bascom Lamar Lunsford, ont en commun, nous dit-il, d’incarner, chacune à sa manière, l’un des multiples visages de l’Amérique. Nous allons en parler, et nous nous intéresserons à un point qui nous semble encore plus intéressant, c’est que selon lui, elles n’ont pas d’auteur. Il dit précisément : "Ce qui émerge de la bibliothèque illettrée des chansons folks est l’absence de toute notion d’auteur" (p.71). On croirait entendre Borges ou Roland Barthes au sujet de Sarrasine de Balzac ! En quoi donc les chansons folks se passeraient-elles d’auteur ?

Gatsby le Magnifique est une chanson, Greil Marcus

Les mythes ne sont libérateurs que lorsqu'on s'en libèrent, Greil Marcus

Ses choix musicaux :

  • “Ballad of Hollis Brown” (1964), Bob Dylan.
  • “Last Kind Words Blues” (1930), Geeshie Wiley e
  • “I Wish I Was a Mole in the Ground” (1928), Bascom Lamar Lunsford.

Traduction : Michel Zlotowski

Pour aller plus loin :

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......