LE DIRECT
Laurent Le Bon

Jardins avec Laurent Le Bon, Erik Orsenna et Christine Jordis

59 min
À retrouver dans l'émission

Laurent Le Bon, Erik Orsenna et Christine Jordis sont ce jour les invités de Christophe Ono dit Biot à l'occasion de l'exposition "Jardins" au Grand Palais, du 15 mars au 24 juillet 2017.

Laurent Le Bon
Laurent Le Bon Crédits : Christophe Ono dit Biot - Radio France
Erik Orsenna
Erik Orsenna Crédits : Christophe Ono dit Biot - Radio France
Christine Jordis
Christine Jordis Crédits : Christophe Ono dit Biot - Radio France

"Le jardin c’est la limite, la frontière", L.L.

"Le jardinier, c’est au fond un peintre du vivant", E.O.

"Il y a à la base de l’amour du paysage un sentiment très érotique", C.J.

Aujourd’hui, dans Le temps des écrivains, une émission spéciale. Une émission verte, une émission fleurie, une émission où il y a, aussi, des jets d’eau et des grottes, des buissons et des bosquets, une explosion de chlorophylle et de pigments, de belles perspectives également puisque nous parlons de littérature et de jardins, en l’honneur de la très belle et très stimulante exposition « Jardins » qui se tient au Grand Palais et à laquelle France Culture s’associe en invitant le jardin sur son antenne ce week-end. Placée sous le haut patronage de Michel Foucault et de sa célèbre phrase : « Le jardin, c’est la plus petite parcelle du monde et puis c’est la totalité du monde », c’est à une véritable promenade intellectuelle et sensorielle que nous invite cette exposition qui d’une fresque de la Maison du Bracelet d’or de Pompéi à « La Vallée » de Gilles Clément, filmée par lui, convie Fragonard et Klimt, Caillebotte et Bruegel, herbiers de la Renaissance et bijoux huysmansiens, mais aussi de nombreux écrivains, d’Hugo à Valéry, qui scandent, par leurs phrases, toute l’exposition. Le jardin s’écrit-il autant qu’il se cultive ? De quoi est-il une métaphore ? Nous en parlerons avec le commissaire de l’exposition, Laurent Le Bon, directeur du musée Picasso, et avec deux écrivains qui ont pensé, lu et écrit le jardin : Erik Orsenna, qui ressuscita Le Nôtre et la grande aventure des jardins de Versailles par un Portrait d’un homme heureux, et Christine Jordis, auteur du Paysage et l’amour dans le roman anglais, passionnant essai sur les liens à la fois subtils et puissants qui unissent les auteurs britanniques et le jardin, la preuve par Mansfield Park de Jane Austen et même par Alice au Pays des merveilles de Lewis Carroll où des jardiniers cartes à jouer peignent de rouge les fleurs d’un rosier qui les a blanches…

Jardins (catalogue de l'exposition au Grand Palais), RMN-Grand-Palais éditions, 48 pages.

Erik Orsenna, Portrait d'un homme heureux : André Le Nôtre, 1613-1700, Fayard, 191 pages.

Christine Jordis, Une passion excentrique : visites anglaises, Seuil, 480 pages ; Le paysage et l'amour dans le roman anglais, Seuil, 272 pages.

Choix musical : "Chasing sheep is best left to shepherds", Michael Nyman, bande originale du film Meurtre dans un Jardin anglais (Peter Greenaway, 1982).

Exposition "Jardins" au Grand Palais

Le Temps des libraires : Gilles Bérat de la librairie Le Roi Lire, à Sceaux, présente Une ligne dans le sable de James Barr, traduit de l'anglais par Johan Frédérik Hel Guedj, Perrin, 553 pages.

Le Roi Lire

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......