LE DIRECT
Régis Jauffret et Frédéric Beigbeder

La vie, la mort avec Régis Jauffret et Frédéric Beigbeder

58 min
À retrouver dans l'émission

Régis Jauffret et Frédéric Beigbeder sont les invités de Christophe Ono dit Biot à l'occasion de la parution de leurs livres respectifs : "Microfictions 2018" (Gallimard) et "Une vie sans fin" (Grasset).

Régis Jauffret et Frédéric Beigbeder
Régis Jauffret et Frédéric Beigbeder Crédits : Christophe Ono dit Biot - Radio France

Aujourd’hui, cap sur 2018 et sa rentrée littéraire avec ce que nous pouvons considérer comme le premier Temps des écrivains de l’année, avec un choc, un duel, un face à face entre les deux calibres de 2018, rayon fiction française, Frédéric Beigbeder, qui signe son grand retour au roman, et Régis Jauffret qui signe, lui, son retour à la micro-fiction.  

Frédéric Beigbeder, prix Renaudot 2009 avec Un roman français, publie Une vie sans fin chez Grasset. L’histoire d’un homme, peut-être lui, qui a décidé, voyant le temps avancer, franchissant même le cap du demi siècle, vivant avec une femme plus jeune que lui et surtout deux autres filles, ses filles, beaucoup plus jeunes que lui - et heureusement - décide d’en finir avec la mort, en se lançant dans une frénétique course contre la montre pour être le premier à tester les méthodes pour devenir immortel sans en passer par l’Académie française d’ailleurs…

Son héros rencontre, en Israël, en suisse, en Autriche, en France et aux Etats-Unis les plus grands chercheurs en longévité humaine et s’essaiera aux dernières recherches de pointes légales  - ou illégales – pour conjurer la mort, du rajeunissement des cellules au rétrécissement des télomères, de l’injection de cellules souches à la crispérisation de l'ADN, de la greffe d'organe de porc humanisé à la fusion homme-robot par stockage numérique sur l’ADN. Autant de protocoles destinés à remplacer autour de 2030 notre bon vieil homo sapiens par une nouvelle espèce, les post humains. Y arrivera t-il ? On va laisser nos auditeurs le découvrir dans ce roman qui n’est pas, nous dit-il, de la science fiction mais de la science non-fiction… Nous avons eu Zero K de Don de Lillo il y a quelques mois. Vaincre la mort, est-ce devenu le nouveau défi des écrivains ?  Si tant est que ça n’a pas toujours été, au fond, leur but…

En 2007 paraissait Microfictions qui valait à Régis Jauffret le Prix France Culture-Télérama. 11 ans après il publie, toujours chez Gallimard, Microfictions 2018. 1000 pages ou presque avec 500 textes, d’Aglaé à Zéro baise, où, en une page et demie, il raconte un morceau de vie, des portions d’humanités, ou d’humanités. Des vies banales ou monstrueuses, un couple de parents et leur fille autiste qui tombe amoureux du  président, un homme qui en a assez de voir des anges sur l’épaule de sa femme, une femme qui ne se trouve pas belle et qui kidnappe ses amants d’un soir avant de les offrir à son désir puis à l’œil d’une camera qui les rendra visibles pour tous, partout, via le réseau internet, un enfant mal aimé qui poignarde sa mère... Ce sont des petits contes merveilleux de noirceur, où l’on a un peu l’impression de traverser une foule et de s’arrêter sur l’un, sur l’autre. On parlait de la mort avec Frédéric Beigbeder, ce qui revient à parler de la vie. En 2007 quand son éditeur l'interrogeait sur le mot « microfictions » Régis Jauffret répondait : C’est une tentative de faire rentrer toute la vie d’un homme ou d’une femme dans une goutte d’eau, la goutte d’eau étant cet espace très limité d’une page et demie.

Si pour Frédéric Beigbeder le nouveau défi de l’écrivain au XXIe siècle semblait être de vaincre la mort, ne sagirait-il pas plutôt, en ce qui concerne Régis Jauffret, de « rivaliser avec la vie », si l'on se fie à la phrase qui présente son livre, « toutes les vies à la fois » ? 

Tous les écrivains se prennent pour Dieu, Frédéric Beigbeder

Je crois que l'on a affaire à un double mensonge : l'imaginaire n'existe pas et on ne peut pas reproduire le réel, Régis Jauffret

Leurs choix musicaux :

  • Frédéric Beigbeder : "Live forever", Oasis
  • Régis Jauffret : "Liederkreis" Op. 39 no 2, Robert Shumann 

Pour aller plus loin :

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......