LE DIRECT
Des soldats devant le site antique le 1/04/2016 après la reprise de Palmyre

Paul Veyne : "A Palmyre, on détruit les vestiges de nos frères abolis"

59 min
À retrouver dans l'émission

"C'était mon devoir d'ancien professeur et d'être humain de dire ma stupéfaction devant ce saccage incompréhensible et d'esquisser un portrait de ce que fût la grandeur de Palmyre", écrit Paul Veyne en publiant "Palmyre, l'irremplaçable trésor" alors que Daech s'emparait du site antique.

Des soldats devant le site antique le 1/04/2016 après la reprise de Palmyre
Des soldats devant le site antique le 1/04/2016 après la reprise de Palmyre Crédits : Sipa

Spécialiste de la Rome antique, l'historien Paul Veyne  publiait à 85 ans, le 28 octobre 2015, Palmyre, l'irremplaçable trésor. Christophe Ono-dit-Biot, qui recevait  le Professeur honoraire au Collège de France pour une émission spéciale au moment-même où l'Etat islamique faisait main basse sur le site, décrit cet ouvrage sans équivalent comme "un tombeau, tombeau vivant... très vivant" de la ville mythique, polyglotte et multiculturelle.

"L'actualité m'a brusquement traumatisé. J'étais furieux et attristé", raconte Paul Veyne de la genèse de ce livre:

On détruit les vestiges de nos frères abolis et on appauvrit l'image que l'humanité peut avoir d'elle-même.

Dans cette série d'archives sur les ruines dans l'enfer de la guerre, écoutez Veyne évoquer le mot "vestige" etcomment il fait lui-même la découverte de Palmyre au tournant du XXIème siècle.

Bibliographie

Intervenants
  • historien spécialiste de l’Antiquité romaine, professeur honoraire au Collège de France
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......