LE DIRECT
Paul Veyne le 16 février 2016.

Paul Veyne : "Il faut en finir avec l'histoire nationale et faire de l'histoire sérieusement"

58 min
À retrouver dans l'émission

Paul Veyne est l'invité de Christophe Ono dit Biot, à l'occasion de la publication de ses mémoires "Et dans l'éternité, je ne m'ennuierai pas : souvenirs" (Albin Michel).

Paul Veyne le 16 février 2016.
Paul Veyne le 16 février 2016. Crédits : Joël Saget - AFP

L'historien Paul Veyne a souhaité à travers son dernier livre Et dans l'éternité, je ne m'ennuierai pas : souvenirs, transmettre une partie de son savoir, il s'en explique. 

Transmettre, ça fait partie des obligations de mon métier. On peut le faire soit par relation avec des disciples vivants qu'on a devant les yeux et qui vous appellent maître, soit tout simplement en écrivant des livres et en souhaitant qu'ils aient des lecteurs. Ces lecteurs seront vos "disciples" s'ils croient ce que vous racontez dans ces livres... Je n'aime pas les rapports hiérarchiques, je ne les supporte pas et surtout je le comprends qu'ils sont nécessaires dans l'armée et même dans la société civile, mais dans les choses de l'esprit, il n'y a pas de hiérarchie.

Malgré son grand âge, 84 ans, et son métier qui le plonge au quotidien dans un passé lointain, Paul Veyne est un homme de son temps.

Je trouve le monde actuel très bien. Il ne faut jamais maudire son temps, on serra ridicule aux yeux de la postérité !

Intervenants
  • historien spécialiste de l’Antiquité romaine, professeur honoraire au Collège de France
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......