LE DIRECT
Valéry Giscard d'Estaing, suivi d'Helmut Schmidt, Jimmy Carter et James Callaghan le 6 janvier 1979.

La France de Giscard : la fin du mythe de la grandeur ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Le décès de l'ancien président de la République est l'occasion de revenir sur la France des années Giscard dans le monde. En rupture avec la grandeur française voulue et incarnée par De Gaulle, le septennat de VGE marque-t-il le début d'une France "puissance moyenne" ?

Valéry Giscard d'Estaing, suivi d'Helmut Schmidt, Jimmy Carter et James Callaghan le 6 janvier 1979.
Valéry Giscard d'Estaing, suivi d'Helmut Schmidt, Jimmy Carter et James Callaghan le 6 janvier 1979. Crédits : Heinz Wieseler - Maxppp

Depuis l’annonce de la mort mardi 2 décembre au soir du troisième président de la Cinquième République, bien des commentaires ont porté sur la France moderne et les réformes sociétales qu’avait souhaitées Valéry Giscard d’Estaing.

Mais parmi les ruptures apparentes de ce septennat qui ont encore des conséquences pour la France d’aujourd’hui, il y en a une qui est passée plus inaperçue : celle qui fait de ce pays "une puissance moyenne".

Cette expression, prononcée lors d’un discours télévisé du Nouvel An, est mal reçue à l’époque par celles et ceux qui craignent le déclassement de la France et portent encore, comme le général de Gaulle, le discours de la grandeur.

Que voulait dire VGE en tenant ce discours ?

Bibliographie

Valéry Giscard d'Estaing

Valéry Giscard d'EstaingEric RousselEditions de l'Observatoire, 2018

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......