LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Comment prendre en charge la vague de conséquences psychologiques qui touche la population française ?

Comment prendre en charge les conséquences psychologiques de la crise ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Confinement, déconfinement : la pandémie a profondément troublé la population, qui, malgré le masque, le couvre-feu, l’incertitude, continue de vivre. Anxiété, solitude, décompensations… comment gérer les conséquences psychologiques de cette crise inédite ?

Comment prendre en charge la vague de conséquences psychologiques qui touche la population française ?
Comment prendre en charge la vague de conséquences psychologiques qui touche la population française ? Crédits : Mathieu Rivrin - Getty

Au lendemain du confinement, bien des spécialistes sont intervenus pour mesurer ses effets sur le moral des français mais aussi sur les dégâts que cet arrêt brutal dans le rythme de nos vies pouvait avoir sur notre santé mentale.

Depuis le 11 mai, il y a eu l’été et un certain oubli de cet état de fait.

Pourtant, chez les jeunes, dans les EHPAD, au sein des personnels soignants notamment, les dépressions et autres symptômes se sont développés. N’est-ce pas un oubli du discours public ?

La santé mentale de toute la population est mise à mal par la pandémie et ses conséquences économiques et sociales

Le monde associatif et les services psychologiques et psychiatriques spécialisés partagent leurs expériences de terrain...

Le thème de la solitude est le thème principal des gens qui nous appellent (42% des appelants) et il a explosé pendant le confinement. Ensuite, il y a la santé psychique à laquelle on peut ajouter l'angoisse, la peur de la mort qui a fait un bond énorme dans les thématiques abordées par les appelants. La pandémie a révélé des angoisses chez le tout-venant, puisque c'est le tout-venant qui nous appelle. Dorothée de Trégomain, vice-présidente de SOS Amitiés IDF

Et soulignent l'importance de la dimension psychologique dans la gestion de la crise par les pouvoirs publics  :

La manière dont on sortira de cette crise, un jour ou l'autre - c'est sûr, mais dans quel état ? - est vraiment déterminée par la prise en compte de la dimension psychologique. J'en suis convaincu. On voit bien que la communication, ne serait-ce que cela, c’est-à-dire comment on explique les mesures barrières, les restrictions, s'appuie évidemment sur des facteurs psychologiques qui sont souvent mal pris en compte parce qu'on va vite, parce que c'est compliqué. Professeur Antoine Pelissolo, psychiatre

Des investissements exceptionnels pour l'ensemble du secteur de la santé ont été concédés au travers du Ségur. Il y aura ensuite le Ségur de la Santé Publique, qui viendra compléter cet ensemble de mesures très importantes. Le secteur de la santé mentale et de la psychiatrie en bénéficiera. Professeur Frank Bellivier, délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie

Intervenants
  • Délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie, chef du département de psychiatrie et de médecine addictologique du groupe hospitalier Saint-Louis, Lariboisière et Fernand Widal à Paris
  • psychiatre et chef de service au CHU Henri-Mondor de Créteil, professeur de médecine à l’université Paris-Est-Créteil, co-président du collectif inter-hôpitaux.
  • Vice-présidente SOS Amitiés Ile-de-France
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......