LE DIRECT
Comment poussons-nous en exil ?

Coronavirus, une conversation mondiale : comment faire entendre l'expérience de l'exil ?

38 min
À retrouver dans l'émission

Parce que la condition d'exilé est au cœur de l'actualité, la Conversation mondiale donne la parole à Kim Thúy et Rooh Savâr qui évoquent chacun à leur façon l'expérience de l'exil. Écriture, journalisme, engagement associatif... Comment faire entrer la voix des exilés dans un monde si bouleversé ?

Comment poussons-nous en exil ?
Comment poussons-nous en exil ? Crédits : Gabriel Bouys - AFP

Puisqu’il nous faut désormais « vivre avec le virus », le Temps du Débat reprend la conversation mondiale ouverte à la veille du confinement. Chaque vendredi, sur le site et à l’antenne, est engagé un dialogue entre des artistes, intellectuels, de France et d’ailleurs, pour nous aider à comprendre ce qui nous arrive.

L’évacuation du camp de Saint Denis puis de la place de la République à Paris il y a deux semaines a remis en avant la figure des exilés, pour la plupart afghans, que la crise du coronavirus avait marginalisés.

Des hommes partis sur les routes comme le racontait il y a quelques années dans une merveilleuse création le Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine. Un Dernier Caravansérail (2003),qui fait traverser à certains rivières et mers, frontières barbelées et camps de réfugiés avant de se poser dans un lieu d’accueil.

Cet exil, nos deux invités de ce soir l’ont vécu, en des temps éloignés, à trente ans de distance,  et dans des conditions différentes, l’une en famille alors qu’elle était enfant, l’autre seul en tant que jeune adulte.

Tous les deux le racontent : Kim Thúy, écrivaine québécoise d’origine vietnamienne dans ses livres publiés en France chez Liana Levi. Rooh Savâr, exilé iranien en France en tant que blogueur, journaliste et directeur de la publication des Lettres persanes.

Pour aller plus loin : 

Depuis le début du confinement, l'équipe du Temps du débat a rassemblé sur le site de France Culture près de quatre-vingt textes d’écrivains, d’artistes ou d’intellectuels du monde entier qui nous ont donné leur regard sur la crise en cours. Cette saison, cette conversation continue chaque vendredi. Nous vous invitons à lire la contribution de la semaine, signée Kim Thúy : "Le Vietnam est dans mon sang et le Canada sous ma peau"

Bibliographie

Ru

RuKim ThúyLiana Levi - Collection Piccolo, 2011

Couverture "Vi" Kim Thúy

ViKim ThúyLiana Levi - Collection Piccolo, 2017

Intervenants
  • Écrivaine québécoise, d'origine vietnamienne
  • Journaliste, blogueur et entrepreneur, CEO de Jahan Info, fondateur et directeur de la publication Les Lettres Persanes, directeur du laboratoire d'idées Thinkestân et président de l'association Singa France
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......