LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les bars, sommés de fermer à 22h, attendent de savoir s'ils pourront rester ouverts.

Coronavirus, une conversation mondiale : La Covid a-t-elle cassé l'ambiance ?

41 min
À retrouver dans l'émission

On la dit pesante, lourde, bizarre. L'ambiance de cette rentrée fait l'unanimité : elle est désagréable. Une fois décrite, qu'en reste-t-il ? Est-ce une sensation, une atmosphère, un sentiment ? Comme une incertitude partagée, la pandémie est-elle parvenue à instaurer un climat général ?

Les bars, sommés de fermer à 22h, attendent de savoir s'ils pourront rester ouverts.
Les bars, sommés de fermer à 22h, attendent de savoir s'ils pourront rester ouverts. Crédits : CHRISTOPHE PETIT TESSON - Maxppp

Puisqu’il nous faut désormais « vivre avec le virus », le Temps du Débat reprend la conversation mondiale ouverte à la veille du confinement. Chaque vendredi, sur le site et à l’antenne, est engagé un dialogue entre des artistes, intellectuels, de France et d’ailleurs, pour nous aider à comprendre ce qui nous arrive.

Il y a un peu plus de 6 mois , l’écrivaine Cristina Comencini avertissait ses « cousins  français »  par l’intermédiaire d’un très beau texte écrit depuis Rome pour le quotidien Libération. Elle y décrivait ce qu’était le confinement et l’ambiance dans laquelle vivaient les Italiens. Nous lui avons demandé de dialoguer aujourd’hui avec un autre écrivain également philosophe, Bruce Bégout.  Il vient tout juste de publier dans la collection philosophique du Seuil un livre consacré au concept d’ambiance.  L’une à Rome , l’autre à Bordeaux vont discuter  de ce climat si particulier dans lequel nous nous trouvons actuellement empêtrés et qui affecte nos émotions ; celui d’une pandémie , qui ne semble pas connaître de répit. 

Qu'est-ce que l'ambiance ?

"L'ambiance est ce qu'on a autour de nous, c'est là, c'est comme cela. C'est une espèce de "normalité qu'on ne regarde même plus". On nage comme les poissons dans les ambiances. Pourtant, quand on écrit, on recrée des ambiances : c'est le sens même du livre, c'est la substance du monde, c'est ce qui entoure les personnages. Cristina Comencini

Nous sommes entourés par des choses impalpables, aériennes, évanescentes, mais qui pour autant nous déterminent et déterminent le climat affectif dans lequel nous sommes et qui ont une certaine influence et qui, au fond, sont intéressantes à noter et peut-être même à analyser. Bruce Bégout

Peut-on saisir l'ambiance dans laquelle nous sommes ? 

Il y a quand même une tonalité plutôt négative, mais qui, à mon sens, existait même avant, quand même, avant la pandémie, avec la question du réchauffement climatique, avec les questions de géopolitique, avec d'autres questions. Le climat, déjà, n'était pas tout à fait un climat mondialement serein et apaisé. Bruce Bégout

L'incertitude est surtout le fait des adultes. Ce qui me frappe, c'est que les jeunes et les enfants ont une modalité différente et ils essayent plutôt d'oublier. Cristina Comencini

Depuis le début du confinement, l'équipe du Temps du débat a rassemblé sur le site de France Culture plus de soixante-dix textes d’écrivains, d’artistes ou d’intellectuels du monde entier qui nous ont donné leur regard sur la crise en cours. Cette saison, cette conversation continue chaque vendredi. Nous vous invitons à lire la contribution de la semaine, signé par Cristina Comencini : "Essayons de vivre dans la même atmosphère".

Intervenants
  • Philosophe, maître de conférence à l’Université Michel de Montaigne à Bordeaux
  • Cinéaste, scénariste et écrivaine italienne
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......