LE DIRECT
Sommes-nous gouverné(e)s par nos émotions ?

Coronavirus, une conversation mondiale : Sommes-nous gouvernés par les émotions ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Avec la crise du coronavirus qui dure, nombreux sont celles et ceux qui sont à fleur de peau. Nos dirigeantes et dirigeants aussi. Quelle place pour les émotions dans une décision individuelle, collective, politique... ? La Conversation Mondiale invite deux de nos voisins pour tenter d'y répondre.

Sommes-nous gouverné(e)s par nos émotions ?
Sommes-nous gouverné(e)s par nos émotions ? Crédits : Klaus Vedfelt - Getty

Puisqu’il nous faut désormais « vivre avec le virus », le Temps  du Débat reprend la conversation mondiale ouverte à la veille du  confinement. Chaque vendredi, sur le site et à l’antenne, est engagé un  dialogue entre des artistes, intellectuels, de France et d’ailleurs,  pour nous aider à comprendre ce qui nous arrive.

Il y a dix jours maintenant, le 8 décembre l’Allemagne, et l’Europe tout entière, ont été surprises d’entendre la chancelière Angela Merkel émue et en colère dire qu’il n’était pas acceptable de se résigner à avoir 590 morts par jour. La veille , dans un message télévisé, Brian Pallistee, premier ministre du Manitoba au Canada, exhortait, en larmes, ses compatriotes à se protéger du coronavirus tout en sachant qu’ il était "le gars qui leur volait Noël !". 

Nous ne sommes pas si habitués à voir nos élus émus. Mais la crise du coronavirus, par sa longueur, nous a épuisés et fait passer par un arc en ciel d’émotions allant de l’espoir d’un monde différent à la lassitude du jour sans fin.

Comment faire individuellement et aussi collectivement avec nos émotions ? 

Depuis le début du confinement, l'équipe du Temps du débat a  rassemblé sur le site de France Culture près de quatre-vingt textes  d’écrivains, d’artistes ou d’intellectuels du monde entier qui nous ont  donné leur regard sur la crise en cours. Cette saison, cette  conversation continue chaque vendredi. Nous vous invitons à lire la contribution de la semaine, signéeLaurence Kaufmann : "En Suisse comme ailleurs, les émotions nous gouvernent".

Intervenants
  • Président du parti socialiste belge, bourgmestre de Charleroi
  • Sociologue à la faculté des sciences sociales et politiques de l’université de Lausanne
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......