LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Depuis octobre, la colère monte dans les rues du monde, ici celles de Santiago (Chili, le 28/10/2019)

La colère sociale est-elle contagieuse ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Depuis octobre, le monde semble s'être embrasé. De Hong-Kong à Paris, du Liban au Chili, les mouvements de contestation se sont multipliés. Les revendications se recoupent, les symboles utilisés sont les mêmes. Quels liens entre ces manifestations de la colère ? Est-ce un cri unanime ?

Depuis octobre, la colère monte dans les rues du monde, ici celles de Santiago (Chili, le 28/10/2019)
Depuis octobre, la colère monte dans les rues du monde, ici celles de Santiago (Chili, le 28/10/2019) Crédits : Marcelo Hernandez - Getty

À l’ordre du jour ce soir : la colère sociale est-elle contagieuse ? 

Depuis une dizaine de jours, au Chili, en Équateur, au Liban de grandes manifestations de rue contestent les pouvoirs en place et réclament l’annulation de mesures fiscales ou monétaires impopulaires. Comme souvent, la concomitance de ces mouvements surprend et interroge : Est-ce le fait du hasard ou bien de politiques, qui, de l’Amérique latine au monde arabe de l’Europe à l’Afrique provoquent la colère des sociétés ?

La colère reste un moteur lorsqu'elle est reprise par le politique. Toute la question aujourd’hui est de savoir où est le politique. Michel Erman

Ce qu’il a y derrière la colère, c’est de la contestation, du mécontentement et vous êtes en train de le décrire comme si c’était une maladie, quelque chose qui se transmet par contagion, contamination, comme si c’était une pandémie. Or  c’est une erreur dans le sens où l’action collective a des raisons d’exister, les gens ont des raisons de manifester des mécontentements. Erica Guevara

[Sur l’éventualité de débordement de la contestation] On le voit au Chili, ou en Irak aujourd’hui, les débordements sont aussi le fait des forces de l’ordre et des politiques de répression (…) Au-delà de la diversité des demandes, on voit bien comment les capacités de réactions, de prise en charge de la contestation par les autorités publiques et par leurs partenaires internationaux influent, impactent sur la façon dont ces mobilisations transforment la société. Myriam Catusse

On est passé de la colère qui s’exprimait dans la rue à quelque chose de très festif, où l’on revendique la mémoire etc. il y a des éléments très positifs qui se sont exprimés lors des marches. Erica Guevara

La révolution n’est plus possible, et donc les colères ne peuvent donner lieu qu’à des rebellions. Michel Erman

Pour aller plus loin :

Affiche placardée lors des manifestations chiliennes. Traduction "On recherche urgemment une équipe de pédopsychiatres pour expliquer à Pinera que la marche d'aujourd'hui est contre lui"
Affiche placardée lors des manifestations chiliennes. Traduction "On recherche urgemment une équipe de pédopsychiatres pour expliquer à Pinera que la marche d'aujourd'hui est contre lui"
Affiche placardée lors des manifestations chiliennes
Affiche placardée lors des manifestations chiliennes
Intervenants
  • Chargée de recherche au CNRS / IREMAM (UMR 7310) en sociologie politique, spécialiste des questions sociales au Moyen-Orient
  • Philosophe et professeur de linguistique à l'université de Bourgogne.
  • docteure en science politique (CERI/Sciences po) et Maître de conférences à l’UFR Culture et Communication de l’Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......