LE DIRECT
Le 16 avril 2020, à Paris

Le coronavirus va-t-il nous éloigner de la culture ?

43 min
À retrouver dans l'émission

Depuis bientôt sept semaines les cinémas, musées, théâtres, librairies et salles de concert sont fermés du fait des mesures sanitaires en vigueur. Une crise majeure s'annonce pour le secteur culturel. Dès lors, comment envisager artistiquement et économiquement l'après-confinement ?

Le 16 avril 2020, à Paris
Le 16 avril 2020, à Paris Crédits : Philippe Lopez - AFP

Depuis le début du confinement, l'équipe du Temps du débat a  rassemblé sur le site de France Culture, plus d’une vingtaine de textes  d’écrivains, d’artistes ou d’intellectuels du monde entier qui nous ont  donné leur regard sur la crise en cours. Nous vous invitons à lire la contribution d'Alexander Neef : "Sans les arts vivants, nous sommes privés de l'essentiel de notre vivre-ensemble" ainsi que celle de Tiago Rodriguez "Demain est désormais un exercice d'imagination" Toutes les chroniques de la série Coronavirus, une conversation mondiale sont disponibles ici

Dans le respect des mesures de confinement en vigueur, cette émission a dû être enregistrée à distance et la veille de sa diffusion.

Acheter une machine à laver ou avoir du courage  ? C'est la question que pose Wadji Mouawad, directeur de théâtre national de la Colline à Paris :

Qu'est-ce-que tu choisis entre l'achat d'une machine à laver et d'avoir du courage ? Comment faire pour qu'un jeune dise : "je veux avoir du courage" ? Avoir du courage c'est sortir de ce confinement avec un sentiment de s'engager dans un labyrinthe dans lequel il y a un minotaure qui est la peur, la crainte, mais pour retrouver la vie.

Au début du confinement, l'artiste-metteur en scène a mis en place un dispositif poétique, "Au creux de l'oreille", dans lequel les artistes de la Colline proposent bénévolement d’appeler les spectateurs pour leur lire de la poésie ou du théâtre. Wajdi Mouawad remarque que "le langage poétique est considéré comme périphérique en cette période de crise" mais qu'il tenait absolument à rétablir une "relation immédiate et directe, de vivant à vivant, comme elle se passe au théâtre, mais sans les corps". Il explique qu'aujourd'hui "98% des gens sont occupés soit par la vie, par le savoir ou par la culture. Or il y a un tel silence dans l'espace public à propos de la culture -alors que la santé et l'éducation sont très présentes, ce qui est compréhensible- alors qu'elle est si présente dans la vie des gens. Le mot culture est considéré comme un pis-aller.

La présidente du Château de Versailles remarque qu'"on a toujours envisagé le numérique comme un moyen pour accéder à une visite du Château de Versailles. Mais on a toujours pensé ce moyen avec la possibilité de pouvoir aller admirer cette réalité" avec nos propres corps. Elle remarque alors que "dans l'avenir il faut que ce soit possible de reconnecter le virtuel au réel. Le modèle économique me semble subalterne par rapport à la réflexion qu'on est en train de conduire aujourd’hui". 

Nous ne pouvons nous résigner à un monde marqué par une culture du confinement. Nous faisons en sorte, les uns et les autres, d'aller vers notre public, en attendant qu'il revienne vers nous. Catherine Pégard 

Des saisons entières bouleversées par la crise que nous connaissons ? Alexander Neef, directeur de l'opéra de Toronto parle d'"effet domino" : les processus de production pour l'Opéra sont de trois à cinq ans, dès lors, "on se retrouve dans une situation où nous n'arrivons pas à créer des spectacles que nous avions prévu pour dans deux ou trois ans". Selon ce dernier, "il faut retrouver la création et un moyen de remettre les artistes dans les salles de répétition pour recommencer à faire de l'art. J'espère que nous allons rétablir entre les mécènes, les gouvernements et les publics l'idée que l'art n'est pas quelque chose qui s'achète par un ticket mais que c'est quelque chose qui nous appartient". Enfin, il conclut en soulignant que "la plus grande question de cette période c'est la façon dont on pourrait revoir le modèle économique dans le monde des arts.

Intervenants
  • Auteur, metteur en scène, comédien et directeur du théâtre national de la Colline
  • présidente de l'établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles
  • Directeur général de l'Opéra de Paris
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......