LE DIRECT
Une usine de production et de sous-traitance de lingerie française, ex-Maison Lejaby, à Bourg-en-Bresse en 2012.

Relocalisations : qui va revenir ?

39 min
À retrouver dans l'émission

La crise sanitaire a révélé les failles d'une dépendance économique trop forte avec les pays étrangers, faisant des relocalisations un des enjeux du plan de relance décrit ce jeudi. Mais de quelles industries parle-t-on, et avec quels moyens ?

Une usine de production et de sous-traitance de lingerie française, ex-Maison Lejaby, à Bourg-en-Bresse en 2012.
Une usine de production et de sous-traitance de lingerie française, ex-Maison Lejaby, à Bourg-en-Bresse en 2012. Crédits : Jeff Pachoud (reportage : Anne-Pascale Reboul) - AFP

Un volet important du plan de relance présenté par le gouvernement aujourd’hui est consacré au retour sur le territoire national de certaines activités industrielles qui l’avaient déserté dans la décennie passée.

Depuis six mois, l’ironie qui avait accueilli en 2013 les propos du ministre du redressement industriel Arnaud Montebourg n’est plus de mise : la relocalisation est une des solutions. Mais quelle relocalisation et pour qui ? L’industrie lourde ? Sûrement pas. L’industrie automobile ? Pas pour toutes les pièces. L’électronique ? Difficile. Et une fois les usines installées, est-on pour autant sûr qu’il y aura des ouvriers pour les faire fonctionner ou plutôt des robots ?

Quels enjeux pour l'industrie française de demain ? 

L’enjeu n’est pas forcément de chercher à produire les mêmes choses sur le territoire français, mais comment réinventer une économie autour des besoins locaux et en tenant compte des limites écologiques. Amélie Canonne

Il y a des problématiques de régulation européenne qui ne sont pas mises au centre du débat alors qu’elles jouent un rôle essentiel pour les relocalisations : directement relier les impôts de production à la relocalisation est relativement erroné car ce ne sont pas ces impôts qui empêchent le plus la relocalisation. El Mouhoub Mouhoud

La proportion d'aides dédiée à la transition écologique dans le plan de relance est significative pour comprendre comment on veut produire en France dans le futur. Philippe Darmayan

Intervenants
  • Professeur d'économie à l'université Paris-Dauphine, spécialiste de la mondialisation, des délocalisations et des migrations internationales.
  • Président d'ArcelorMittal France et président de l'Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM)
  • Membre d'Attac, spécialiste du droit international et du droit du commerce
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......