LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le projet de loi de gestion de la crise sanitaire  prévoit notamment l’extension du passe sanitaire aux lieux de loisirs accueillant plus de 50 personnes à compter du 9 août

Le pass sanitaire sert-il l'intérêt général ?

43 min
À retrouver dans l'émission

Ce jeudi 5 août, le Conseil constitutionnel se prononce sur l’extension du pass sanitaire votée par le Parlement. Comment expliquer que cette mesure suscite autant de crispations ? Est-il contraire au respect des libertés individuelles ? Que révèle-t-il des fractures de la société française ?

Le projet de loi de gestion de la crise sanitaire  prévoit notamment l’extension du passe sanitaire aux lieux de loisirs accueillant plus de 50 personnes à compter du 9 août
Le projet de loi de gestion de la crise sanitaire prévoit notamment l’extension du passe sanitaire aux lieux de loisirs accueillant plus de 50 personnes à compter du 9 août Crédits : Emile Kemmel - Maxppp

Projet de loi validé en grande partie… par le Conseil constitutionnel.

En effet, à partir de lundi prochain, il faudra donc un pass sanitaire pour se rendre dans un bar ou un restaurant, en intérieur ou en terrasse. Dans un centre commercial, une foire, un salon, un train, un avion, un hôpital. Autrement dit : pour avoir une vie sociale à peu près normale.

Ce projet de loi, dit de gestion de la crise sanitaire, et adopté par le Parlement dimanche dernier, comprend aussi la vaccination obligatoire pour les soignants. A l’automne, ils devront avoir terminé leur parcours vaccinal pour pouvoir travailler.

Ceux qui espéraient encore, cet après-midi, que les sages censureraient le texte ont été douchés. Le Conseil constitutionnel a seulement rejeté l’isolement obligatoire des malades prévu par le texte, et des modalités organisant la rupture anticipée de certains contrats de travail.

Alors : est-ce que l’extension du pass sanitaire est justifiée ? Et s’agit-il d’une obligation vaccinale qui ne dit pas son nom ?Vient-il creuser encore les inégalités de santé ?Et qu’est-ce qui anime le mouvement social qui a surgi en réaction de ce dispositif ?

Autant de questions qui traverseront ce soir Le Temps du Débat.

Nous recevons le directeur de l'Ifop Jérôme Fourquet, la députée LREM du Var Valérie Gomez-Bassac et le professeur de droit public Paul Cassia.

Il y a 6 mois à peine, l’obligation vaccinale était vue comme impensable […] Aujourd’hui il faut avoir un autre discours au regard de certaines réalités mais la parole publique est pour beaucoup dans la crise de confiance qui traverse une partie de la population.  
Paul Cassia

Le manque de visibilité, je peux l’entendre. Mais quand vous êtes face à une crise sanitaire, lorsque le monde scientifique s’adapte au jour le jour, apprend à comprendre le virus et à en gérer les conséquences, il est difficile d’avoir des réponses politiques immédiates, précises et surtout qui ne soient pas modifiables par la suite […] Ce qui est recherché, c’est d’essayer de protéger un maximum de personnes […] S’il y avait des solutions idéales, elles auraient été prises que ce soit en France ou dans d’autres Etats.  
Valérie Gomez-Bassac

Il y avait 200 000 personnes qui ont manifesté samedi dernier […] soit plus que le 3e samedi des Gilets jaunes. La différence majeure c’est qu’au moment de la crise des Gilets jaunes 70% des Français avaient de la sympathie pour le mouvement alors qu’aujourd’hui ils ne sont que 35% à soutenir les manifestants. On a donc un mouvement qui mobilise beaucoup plus dans la rue mais qui est moins soutenu par la population.  
Jérôme Fourquet

Pour aller plus loin

Pass sanitaire : ce que prévoit le projet de loi adopté définitivement, par Pauline Verge, Les Echos, 26/07/2021

Passe sanitaire, obligation vaccinale : la fronde prend de l'ampleur chez les professionnels, par Paul Marion, Le Figaro, 04/08/2021

[Tribune] Passe sanitaire : « Des lignes rouges doivent être clairement tracées », par un collectif de personnalités, Le Monde, 3/08/2021

Covid-19 : en France, une triple fracture vaccinale, par Camille Stromboni, Le Monde, 25/07/2021

Anti-pass sanitaire et Gilets jaunes : la note comparative des renseignements territoriaux, par Jean-Michel Décugis, Le Parisien, 27/07/2021

Intervenants
  • analyste politique, directeur du département opinion et stratégies d’entreprise de l'institut de sondages IFOP.
  • professeur de droit public à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, auteur notamment de « Conflits d'intérêts : les liaisons dangereuses de la République », ed. Odile Jacob.
  • députée du Var et porte parole du groupe La République En Marche à l'Assemblée Nationale
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......