LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
En juillet dernier, des manifestants altermondialistes se sont réunis à Gênes pour le vingtième anniversaire du contre-G8 de 2001

20 ans après le contre-G8 de Gênes, où en est l'altermondialisme en France ?

43 min
À retrouver dans l'émission

Après la vague des mouvements altermondialistes dans les années 1990-2000, la tendance aujourd'hui semble plus aux luttes écologiques. Marches pour le climat, actions coup de poing d’Extinction Rébellion, ZAD...L'altermondialisme est-il dépassé ? Comment se réinvente la désobéissance civile ?

En juillet dernier, des manifestants altermondialistes se sont réunis à Gênes pour le vingtième anniversaire du contre-G8 de 2001
En juillet dernier, des manifestants altermondialistes se sont réunis à Gênes pour le vingtième anniversaire du contre-G8 de 2001 Crédits : Simona Granati - Getty

2001. A Gênes, en Italie, des militants se réunissent par dizaine de milliers et lancent un contre G8, violemment réprimés par les forces de l’ordre. Le bilan est alarmant : 600 blessés et un mort. L’anti-G8 marque ainsi durablement l’histoire et les esprits, alors que l’ampleur, la ferveur des manifestants et les violences policières effacent totalement les discussions des 8 chefs d’Etat présents dans la capitale de la Ligurie.

20 ans plus tard, les injustices induites par la mondialisation sont toujours aussi criantes, toujours aussi choquantes… Mais ces grands événements de la contestation mondiale mobilisent bien moins et différemment.

Alors : que reste-t-il alors des luttes altermondialistes et de leurs modes d’action ? Face à la montée des populismes et des décroissants, l’altermondialisme doit-il muter ? S’ouvrir ou se durcir ? Comment continue-t-il de nourrir les mouvements présents de désobéissance civile ?

Autant de questions dont nous allons débattre et discuter, avec nos trois invités.

Pour en parler, nous recevons la porte-parole d'Attac Aurélie Trouvé, la sociologue Sylvaine Bulle et le politologue Yves Sintomer.

Le début des années 2000 est l’apogée du mouvement altermondialiste. Gênes, très rapidement, en Italie, va sonner le glas de ce mouvement. Il ne s’est pas  remis de cette confrontation non-désirée avec les forces de l’ordre, avec une répression qui a été féroce. (…) L’ensemble de ce mouvement veut présenter une alternative à la globalisation néo-libérale commencée à la fin des années 1970. Ce qui d’une certaine manière a marqué, mais échoué, c’est cette volonté de proposer une autre mondialisation. Non pas un repli souverainiste, non pas la mondialisation néo-libérale telle qu’elle se faisait, mais quelque chose d’autre et une alternative globale.          
Yves Sintomer

Peut-être qu’aujourd’hui nous sommes dans un néo-altermondialisme dans la mesure où en effet peut-être que cette génération actuelle trouve d’autres formes de socialisations politiques et peut-être que l’altermondialisme surtout, lui-même, s’est diversifié (…) l’écologie, les questions raciales, les questions sociales et d’intersectionnalité. C’est un altermondialisme beaucoup plus hétérogène, ouvert.        
Sylvaine Bulle 

On s’est souvent dit dans les années 2010 « ah oui mais en fait, avec le mouvement altermondialiste qui s’affaiblirait, il y a moins d’internationalisme dans les luttes ». Et en fait, il y a vraiment un renouvellement aujourd’hui de mon point de vue, avec le mouvement féministe, le mouvement #MeToo qui est vraiment un mouvement international qui évidemment se poursuit, mais aussi par exemple quand il y a eu le meurtre de George Floyd, ça a eu une répercussion sur les mouvements contre les violences policières (…) Finalement pour moi il y a cette continuité avec le mouvement altermondialiste sur l’ancrage local et en même temps, cette capacité à s’influencer et à agir de façon internationale.      
Aurélie Trouvé

Pour aller plus loin :

«Depuis Gênes, l’altermondialisme a inspiré de nombreux mouvements», un article Libération du 26/07/21

Où sont passés les altermondialistes ?, un article Le Temps du 25/01/19

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......