LE DIRECT
Lieu de débat par excellence, l'université devrait-elle fermer ses portes au militantisme ?

Le militantisme à l'université pose-t-il problème ?

38 min
À retrouver dans l'émission

Malgré le tollé provoqué auprès des universitaires et sur les réseaux, la proposition d'enquête sur l' "islamo-gauchisme" dans les universités pose des questions persistantes : que révèle l'intrusion de la politique dans le champ académique ? La recherche peut-elle être exempte de tout militantisme?

Lieu de débat par excellence, l'université devrait-elle fermer ses portes au militantisme ?
Lieu de débat par excellence, l'université devrait-elle fermer ses portes au militantisme ? Crédits : PHILIPPE LOPEZ - AFP

Hier, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche Frederique Vidal  faisait à nouveau les gros titre de la presse avec l’entretien qu’elle accordait au JDD pour s’expliquer sur l’enquête qu’elle confirmait vouloir lancer pour « protéger le pluralisme des idées à l’université ». 

Elle avait en effet affirmé vouloir séparer le militantisme de la recherche à l’université.  Mais le militantisme n’a-t-il pas été un creuset pour toutes les sciences sociales ? L’histoire ouvrière ne s’est-elle pas écrite grâce à des syndicalistes de tous bords tentant de trouver des réponses à leur situation contemporaine ? Les études de genre ne sont-elles pas issues des combats féministes eux-mêmes ?  Lutter contre la routine académique peut-il être considéré comme du militantisme ?

Intervenants
  • Sociologue à l'université libre de Bruxelles, membre du Germe (Groupe de recherche sur les Relations Ethniques, les Migrations et l’Égalité)
  • Sociologue, directrice de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique)
  • Sociologue, directrice d'études à l'EHESS, co-fondatrice du master "Genre, politique et sexualités" de l'EHESS
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......