LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Markus Soeder, ministre-président de Bavière, la chancelière allemande Angela Merkel et Peter Tschentscher, maire de Hambourg, lors d'une conférence de presse sur les mesures prises par le gouvernement allemand pour éviter la propagation du COVID-19

L'État est-il le plus à même de nous protéger ?

43 min
À retrouver dans l'émission

De nombreux États ont été critiqués pour leur manque d’anticipation ou les solutions qu’ils proposaient pour sortir de la crise sanitaire. Alors que le déconfinement approche en France et ailleurs, peut-on faire confiance à l’État ? Quels sont les relais pour pallier les différents manquements ?

Markus Soeder, ministre-président de Bavière, la chancelière allemande Angela Merkel et Peter Tschentscher, maire de Hambourg, lors d'une conférence de presse sur les mesures prises par le gouvernement allemand pour éviter la propagation du COVID-19
Markus Soeder, ministre-président de Bavière, la chancelière allemande Angela Merkel et Peter Tschentscher, maire de Hambourg, lors d'une conférence de presse sur les mesures prises par le gouvernement allemand pour éviter la propagation du COVID-19 Crédits : Bernd von Jutrczenka - AFP

Dans la plupart des pays touchés par le coronavirus, la crise a provoqué un recentrage de la parole publique sur le discours de l’Etat et de ses représentants. Conférences de presse quotidiennes de Donald Trump, plus espacées d’Angela Merkel ou beaucoup plus rares encore d’Emmanuel Macron ont conduit les citoyens des pays démocratiques à attendre du soutien dans l’épreuve mais aussi des consignes de comportement.

Les agents de l’Etat, fonctionnaires de santé ou de police sont ainsi apparus indispensables quand la crise avait arrêté bien d’autres activités.

Mais, dans chaque pays, des tensions sont nées entre l’échelon national et l’échelle locale : gouverneurs démocrates visés par la Maison Blanche aux Etats-Unis ; maires et conseils régionaux ou départementaux en tension avec l’Elysée en France ; présidents de Länder contre pouvoir fédéral en Allemagne.

Sans compter, dans les interstices, une société civile et des associations tentant de colmater les brèches d’une impréparation générale face à la pandémie.

Depuis le début du confinement, l'équipe du Temps du débat a rassemblé sur le site de France Culture, plus d’une vingtaine de textes d’écrivains, d’artistes ou d’intellectuels du monde entier qui nous ont donné leur regard sur la crise en cours. Nous vous invitons à lire la contribution de Volker Schlöndorff: "C’est aussi un soulagement de voir le système mondial stoppé d’un coup". Toutes les chroniques de la série Coronavirus, une conversation mondiale sont disponibles ici

Dans le respect des mesures de confinement en vigueur, cette émission a dû être enregistrée à distance et la veille de sa diffusion. 

Intervenants
  • Historien moderniste, professeur à l'Université de Neuchâtel et à l'Ecole Pratique des Hautes Études, directeur du Centre européen des études républicaines (CEDRE)
  • Cinéaste
  • professeure émérite de droit et de civilisation américaine à l’Université Paris-Nanterre
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......