LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Salon Renault au 78ème Salon International de l'Automobile de Genève (Suisse), en 2008.

Les normes internationales sauveront-elles la planète ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Accord UE-Mercosur, 5G, Dieselgate... Nombreuses sont les actualités où les normes internationales sont convoquées et discutées. Mais à quoi, et à qui, sert cet instrument juridique complexe ? Face à l'urgence écologique, les normes internationales peuvent-elles changer la donne ?

Salon Renault au 78ème Salon International de l'Automobile de Genève (Suisse), en 2008.
Salon Renault au 78ème Salon International de l'Automobile de Genève (Suisse), en 2008. Crédits : Fabrice Coffrini - AFP

Il y a un an, l’incendie de l’usine Lubrizol de Rouen remettait en avant la question des risques environnementaux en plein cœur de nos villes.

Mais d’autres incendies, en Amazonie, en Australie ou aux États-Unis ont participé depuis au débat environnemental et ont perturbé, par rebond, d’autres discussions économiques comme les accords commerciaux Union Européenne-Mercosur.

Si l’établissement des normes internationales répondait, dans le XIXe siècle des expositions universelles, à la nécessité d’accroître les échanges, l’arrivée des normes environnementales semble perturber les milieux économiques. 

Comme le dit un haut fonctionnaire européen anonyme dans un article du Monde du 19 septembre :  " si on se met à vouloir combattre la déforestation par un accord de libre-échange, alors les accords de libre-échanges n’ont plus rien à voir avec le commerce ".

Commerce international et environnement 

Le droit international dépeint les grandes lignes sur lesquelles les Etats s’accordent dans le monde. Cependant, le droit international n’est pas nécessairement contraignant, et souvent les engagements des Etats sont assez peu ambitieux. L’Union Européenne essaye de se mettre au niveau, mais il y a un gros problème avec les lobbies et les grandes entreprises, qui ont leur empreinte sur ces normes. Myriam Douo

Finalement, un problème environnemental qui peut sembler relever d’une décision souveraine ne concernant qu’un pays, concerne aussi à l’échelle globale. On peut parfaitement s’y immiscer au nom, justement, des normes globales. Il faut tendre vers relier davantage ces deux niveaux de juridiction. Il faut aussi assumer que les questions commerciales et environnementales sont indissociables. Marta Torre-Schaub

Tout l’équilibre réside dans le fait de favoriser le commerce, la croissance, créer de la richesse et protéger l’environnement. La position de la Commission Européenne a évolué depuis le début des négociations de l’accord [avec le MERCOSUR] il y a vingt ans : elle est plus soucieuse des aspects environnementaux et sociaux.  Stefan Ambec

Intervenants
  • Economiste de l'environnement à Toulouse School of Economics et directeur de recherche à l'INRA
  • Chargée de campagne aux Amis de la Terre Europe, spécialisée sur les questions de lobbying et de régulation
  • Juriste, chargée de recherche au CNRS, enseignante à l'Institut de recherches juridique et philosophique de la Sorbonne Université Paris 1, directrice du réseau "Droit et Climat" et de ClimaLex
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......