LE DIRECT
Le 31 décembre 2019, des manifestants ont incendié l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad (Irak)

L'Irak, symbole de l'échec du "Nation Building" ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Les interventions militaires furent nombreuses ces dernières décennies. Le cas Irakien est l'exemple le plus récent. Comment « reconstruit-on » un Etat ? Pourquoi la reconstruction initiée par les Etats-Unis n’a pas fonctionné en Irak ? Que recouvre l’idéologie de ‘Nation Building’ ?

Le 31 décembre 2019, des manifestants ont incendié l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad (Irak)
Le 31 décembre 2019, des manifestants ont incendié l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad (Irak) Crédits : US EMBASSY IN IRAQ - AFP

La publication, au début du mois de décembre dernier, par le Washington post des « Afghanistan Papers » qui décrivent par le menu la tentative de construire à coups de milliards de dollars une nation démocratique en Afghanistan à partir de 2001 a remis sur le devant de la scène l’expression désormais désuète de « nation building ».

L’Irak a été un autre des terrains sur lesquels s’est exercée cette idée de mettre en place un État fort et démocratique dans le pays auparavant dirigé d’une main de fer par Saddam Hussein.

L’actuelle montée des tensions entre Iran et États-Unis sur le sol irakien permet de se poser la question de la validité de cette création intellectuelle qu’ était le nation building.

Quelques articles d'actualité

  • « En Irak, une génération est broyée et le système remis en cause », Mediapart, le 19/12/2019
  • « Le jeu trouble des milices dans le soulèvement irakien », La Croix, le 13/12/2019
  • « En Irak, l'ambassade américaine attaquée par des manifestants pro-Iran », Libération, le 01/01/2020
  • « Après la frappe américaine contre le général Soleimani, les craintes d’une plongée dans une nouvelle guerre », Le Monde, le 03/01/2020

Analyses

  • L’Irak, nouvel « eldorado » diplomatique du Moyen-Orient, L’Orient le jour, le 13/03/2019 
  • Révolte en Irak: «C’est l’échec d’un pouvoir politico-confessionnel, rejeté par sa propre base sociale», entretien avec Hosham Dawod dans Le Figaro, le 25/11/2019
  • Les Etats-Unis ont-ils livré l’Irak à l’Iran?, article de Jean-Pierre Filiu, publié sur son blog, le 05/01/2020

Sur nos invité.e.s

Myriam BENRAAD, politologue spécialiste de l’Irak et du Moyen-Orient, chercheuse associée à l’Iremam

  • « L’État irakien est en faillite », La Croix, le 13/10/2019 
  • « Ni les États-Unis ni l’Iran n’ont intérêt à se faire la guerre », La Croix, le 03/01/2020 

Pierre-Jean LUIZARD, historien, directeur de recherches au CNRS, spécialiste des islams au Moyen-Orient.

  • «La décision du Parlement est une humiliation terrible pour les États-Unis», RFI, le 06/01/2020

Adel BAKAWAN, sociologue, spécialiste de la question irakienne, directeur du Centre de Sociologie de l’Irak (CSI) à l'Université de Soran, chercheur associé à l'Institut Français des Relations Internationales (IFRI), chargé de cours à l’Université d’Évry, membre de l'iReMMO.

Intervenants
  • directeur du département recherche de l'Institut de Recherche et d'Études Méditerranée Moyen-Orient (iReMMO), directeur du Centre de Sociologie de l'Irak (CSI/ Université de Soran)
  • Chercheuse associée à l’Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (Iremam), Université d’Aix-Marseille
  • directeur de recherche au CNRS, historien spécialiste du Moyen-Orient, en particulier de l'Irak, de la Syrie et du Liban
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......