LE DIRECT
Bernie Sanders en meeting à New-York le 2 mars 2019

Primaires démocrates : un socialisme états-unien est-il possible ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Au début du XXème siècle, le Parti socialiste américain, dont se réclame Bernie Sanders, comptait plus de cent mille adhérents. Un siècle plus tard, quelle résonance trouvent les idées socialistes dans les primaires démocrates ?

Bernie Sanders en meeting à New-York le 2 mars 2019
Bernie Sanders en meeting à New-York le 2 mars 2019 Crédits : SPENCER PLATT - AFP

En 1906, un penseur socialiste allemand Werner Sombart, remportait un grand succès en affirmant que l’Amérique n’était pas une terre du socialisme. 

Pourtant, nombre de militants révolutionnaires déçus par l’Europe l’avaient quitté dans la deuxième moitié du XIXe siècle pour un pays-continent dans lequel ils voyaient un espoir du socialisme. Les livres de Jack London ou d’Upton Sinclair sont là pour en témoigner.

Or, le clivage entre le parti démocrate et le parti républicain a tout au long du XXe siècle étouffé cette possibilité d’un socialisme etats-unien, jusqu’à ce que la candidature de Bernie Sanders en 2016 et à nouveau en 2020 témoigne d’un courant situé à gauche du parti démocrate.

Les récentes défaites de Bernie Sanders lors du super tuesday et des primaires démocrates d’hier semblent momentanément contrarier cette hypothèse.

L'histoire du socialisme aux Etats-Unis 

Pour Laurence Nardon, la définition du socialisme n'est pas la même en France et aux Etats-Unis : "le parti socialiste que l'on a chez nous est à peine de centre gauche, alors que le mot socialisme aux Etats-Unis correspond à quelque chose de beaucoup plus à gauche, puisque ça veut dire communiste en réalité."

Lex Paulson note que les militants fouriéristes et cabétiens, qui sont partis créer des utopies en Amérique au milieu du XIXe siècle _"ont eu une grande influence sur les mouvements progressistes aux Etats-Unis et notamment sur les conditions de travail, le minimum wage, l'abolition du travail pour les enfants, les débuts de la Sécurité sociale aux Etats-Unis."Il rajoute qu'"au départ, aux Etats-Unis, le socialisme était une critique du capitalisme. Cette dialectique là reste toujours présente. Ce qui est différent maintenant, par rapport au siècle dernier, c'est que cette liaison entre socialistes et progressistes est devenue une différence de mentalité, c'est ce que l'on appelle la théorie du changement politique. Les militants de Bernie Sanders pensent que le Parti démocrate et le Parti républicain sont corrompus à tel point qu'ils pensent que c'est mieux de renverser tout le système que de le réformer de l'intérieur."_

Mathieu Magnaudeix pense qu'_"il y a une vraie tradition du socialisme aux Etats-Unis. En 1912_, Eugene Victor Debs, le dirigeant du Socialist Party of America, obtient 6% des suffrages à la présidentielle." Il rajoute "le socialisme tel que le décrit Bernie Sanders s'inscrit dans la tradition du New Deal de Franklin Delano Roosevelt." 

Lors de la campagne de Sanders en 2016, il y a eu des statistiques sur les moteurs de recherche qui ont montré que les gens cherchaient sur Google "Qu'est ce que le socialisme ?". Il fallait reprendre, dans une sorte de Wikipédia politique, ce qu'était le socialisme. Mathieu Bonzom 

D'après Mathieu Magnaudeix, "le socialisme à la Sanders s'est défini de façon extrêmement pragmatique, même si lui-même, à la fin des années 1970, défendait une nationalisation partielle de l'économie, ce qui n'est d'ailleurs plus du tout le cas aujourd'hui. Il défend ce qu'il appelle un socialisme démocratique, pour justement se dissocier des expériences autoritaires, qui est une série de droits : droit au logement, droit à un salaire qui permet de vivre, droit à un environnement sain." 

Le programme de Bernie Sanders essaie de montrer l'urgence sociale en terme d'inégalités climatiques aux Etats-Unis et dans le monde. Ce sont des propositions de bon sens qui vont tout simplement changer la vie des gens. Mathieu Magnaudeix 

Qui pour battre Trump ? 

Pour Laurence Nardon, "une première explication au succès modéré de Joe Biden, même si nous ne sommes pas à l'abri d'une surprise, c'est cette idée que pour les démocrates aux Etats-Unis, il y a une volonté supérieure qui est celle de battre Trump en novembre prochain. C'est d'ailleurs toute la notion que Biden a essayé de vendre pendant sa campagne qui est celle de l'électabilité, c'est à dire le fait qu'il puisse être bien placé pour battre Trump." 

Mathieu Magnaudeix note que "bien que Bernie Sanders a mis beaucoup d'énergie dans cette campagne pour mobiliser les jeunes, du côté modéré et centriste, la participation de l'électorat traditionnel du Parti démocrate a massivement augmenté et cela est le fait qu'il faille battre Trump, qui semble être majeur dans les préoccupations des gens." 

J'ai rencontré des gens qui étaient plutôt d'accord avec l'idée qu'il faut une sécurité sociale universelle sur le modèle européen [...] mais en même temps, les gens disent "Oui mais Sanders, il va nous faire perdre face à Donald Trump". Mathieu Magnaudeix 

Pour Mathieu Bonzom "la campagne de Sanders a eu beaucoup d'influence sur le plan des idées, il y a beaucoup de thèmes sur lesquels il était un peu seul, notamment en 2016, qui ont fait leur chemin dans la société américaine et qui se sont retrouvés dans les programmes des candidats rivaux."

Je pense que les démocrates ne sont pas forcément sortis du piège de 2016 où la personne qui aura le meilleur profil pour gagner la primaire démocrate ne sera pas nécessairement celle qui aura le meilleur profil pour l'emporter, pour battre Trump aux élections. Mathieu Bonzom 

Intervenants
  • journaliste politique, correspondant pour Mediapart aux Etats-Unis
  • maître de conférences en études américaines à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (CESSP)
  • responsable du programme Etats-Unis de l’IFRI
  • professeur de rhétorique et plaidoyer à Sciences Po Paris, directeur de l'école d'intelligence collective UM6P, ancien vice-président national des Jeunes démocrates américains
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......