LE DIRECT
De plus en plus de pays envoient des vaisseaux dans l'espace pour asseoir leur contrôle.

Qui peut exploiter l'espace ?

43 min
À retrouver dans l'émission

Les Émirats arabes unis, la Chine et les États-Unis sont en route pour la planète Mars. Alors que la conquête de l'espace s’accélère, le droit spatial international demeure flou. Quelles sont les conditions de l'exploitation des ressources extraterrestres ? Qui peut dominer l'espace ?

De plus en plus de pays envoient des vaisseaux dans l'espace pour asseoir leur contrôle.
De plus en plus de pays envoient des vaisseaux dans l'espace pour asseoir leur contrôle. Crédits : Caspar Benson - Getty

La crise de la Covid-19 a laissé dans l’ombre des décisions majeures quant aux rapports des puissances terrestres à l’égard de l’espace qui les entourent. Ainsi, le 6 avril, le président des États-Unis Donald Trump a émis un décret présidentiel confirmant le Space Act, qui stipule que les citoyens américains peuvent récupérer, posséder et exploiter les ressources spatiales. 

Car les planètes du système solaire, la Lune et les astéroïdes sont redevenus désirables pour les grandes puissances à l’instar de la Chine, les États-Unis, l’Inde ou encore l’Union européenne. Hier soir, ce sont les Émirats arabes unis qui ont envoyé la première sonde spatiale vers Mars

Ces corps célestes sont pourtant considérés comme faisant partie du " patrimoine commun de l’humanité " depuis un traité international de 1967 – amendé en 1979. Mais ce qui intéresse les États, c'est surtout le vide juridique autour de l’exploitation des ressources extraterrestres...

Pour échanger sur ces thématiques, nous recevons Julien Mariez, chef du service juridique du Centre National d’Études Spatiales (CNES), Isabelle Sourbès-Verger, chercheuse au CNRS-Centre Alexandre Koyré, spécialiste des questions de géopolitique de l'espace et Jean-Claude Worms, directeur exécutif du Comité international pour la recherche spatiale (COSpAR).

Un modèle économique à inventer 

Notre mode de pensée classique estime qu’après les océans et l’air, l’humanité va conquérir l’espace. Mais la grande différence c’est la possibilité extrêmement coûteuse d’imaginer un voyage retour qui permettrait de rapporter des ressources pour les exploiter sur la Terre. Dès lors, l’idée c’est de rendre la Lune ou Mars autonomes en y installant des colonies.    
Isabelle Sourbès-Verger

Il n’y a pas l’idée de faire de l’argent et générer du profit sur les ressources spatiales. Ce n’est pas encore concevable. Les entreprises qui essaient font rapidement faillite, car il est impossible de générer une activité commerciale rentable. La question des ressources de l’espace n’a de sens que si elle sert à prolonger l’exploration.    
Jean-Claude Worms 

"Le futur de l’exploitation des ressources passe par une présence publique massive"

Dès les débuts, la composante géopolitique a toujours été prééminente dans le domaine de l’espace. Si l’exploration spatiale repose sur la dimension scientifique, ce sont des missions qui sont mises en œuvre grâce à des financements publics, c’est pourquoi le rapport de long terme entre la science et les gouvernements est essentiel – souligné à l'époque par Jacques Blamont.    
Jean-Claude Worms

La perspective de rentabilité commerciale des ressources est encore assez hypothétique, car cela suppose des fonds assez colossaux qu’aujourd’hui aucun acteur privé ne peut prétendre fournir.    
Julien Mariez

Pour aller plus loin :

Actualités

La course vers Mars a commencé, par Apolline Lacroix, La Croix, 16.07.2020.

Course à la Lune : demandez le programme !, par Vincent Lucchese, Usbek et Rica, 08.04.2019. 

Analyses

Isabelle Bouvet. « Certitudes et incertitudes sur le droit des ressources naturelles dans l'espace », L'Information géographique, 2010/2 (Vol. 74).

Isabelle Sourbès-Verger. « Chine, Russie, Inde, Japon : essai de typologie de leurs ambitions spatiales en 2019 », Annales des Mines - Réalités industrielles, 2019/2.

Charles Perragin et Guillaume Renouard. L’odyssée de l’espace, _Manière de voir-_Le Monde diplomatique n°170, Avril-mai 2020.

Julien Mariez. À qui appartiennent la Lune et ses ressources naturelles ?, _The Conversation,_13.07.2020.

Lionel Fatton. Le programme spatial du Japon. S'éloigner des objectifs non-offensifs ?, Notes de l'Ifri, 15.07.2020.

Musique

"Conquest of spaces" - Woodkid

 "Somewhere in space" - Sun Ra

Intervenants
  • Chef du service juridique du Centre National d’Etudes Spatiales
  • géographe, directrice de recherches CNRS Centre Alexandre Koyré, spécialiste des questions de géopolitique de l'espace et des politiques spatiales.
  • Planétologue, directeur exécutif du comité international pour la recherche spatiale
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......