LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Extinction Rebellion" vs "Génération identitaire", place de la République 13 juin 2020

Sous-estime-t-on la menace identitaire ?

48 min
À retrouver dans l'émission

Scandalisé par les récentes actions anti-migrants menées par Génération Identitaire, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, demande sa dissolution. Mais ce mouvement politique identitaire d'extrême droite est-il une réelle menace pour la démocratie ?

"Extinction Rebellion" vs "Génération identitaire", place de la République 13 juin 2020
"Extinction Rebellion" vs "Génération identitaire", place de la République 13 juin 2020 Crédits : THOMAS SAMSON / AFP

Le 19 janvier dernier, Génération identitaire a mené une opération « anti-migrants » au col du Portillon, dans les Pyrénées, officiellement pour signaler aux forces de l’ordre tout passage de clandestin, et lutter selon le groupuscule d’extrême droite contre le terrorisme et l’immigration. Simple acte citoyen, qui relève de la liberté d’expression assurent Marine Le Pen ou Robert Ménard qu’on vient d’entendre… tentative de s’immiscer dans l’exercice d’une fonction publique estime le Ministre de l’intérieur Gérald Darmanin, incitation à la haine raciale surenchérit-on à gauche.

Quoi qu’il en soit, Génération identitaire a une nouvelle fois, comme en 2019 lors d’une action similaire dans les Alpes, réussi son opération d’agit-prop et imposé ses idées dans le débat national. Sa porte-parole Thaïs d’Escufon a d’ailleurs été invitée à s’exprimer dans les médias… Le discours qu’elle tient ne semble plus être considéré comme une menace sérieuse pour la République, comme si, pour reprendre ce que Laurent Fabius disait du Front National au début des années 80, il posait les bonnes questions, mais apportait les mauvaises réponses.

« A-t-on sous-estimé la menace identitaire » c’est la question du Temps du débat du samedi.

Je pense que le danger, que représentent les identitaires, est sous-estimé parce que nous manquons de données fiables et qu'on - les politiques - s'en est pas occupé. (...). Le fond de la question c'est quelle société nous voulons et est-ce qu'on considère toujours que le racisme ou l'homophobie sont des délits ? - Muriel Ressiguier - 

Ce qui me chagrine dans cette tentative de dissolution soudaine par le ministre de l'Intérieur, c'est qu'il fait de la politique. (...). Je pense que la menace islamiste en France est existentielle, et que ce n'est pas le cas de la menace identitaire. -Alexandre Devecchio -

ça fait partie des fonctions de l'Etat de réprimer mais il s'agit de savoir comment.(...). Il ne faut pas dissoudre les gens qu'on n'aime pas, il faut dissoudre les gens pour des objectifs d'ordre public.  - Nicolas Lebourg - 

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......