LE DIRECT
Les plateformes de streaming sont devenues un acteur incontournable pour la diffusion des films.

Streaming ou salles obscures : où est l'avenir du cinéma ?

42 min
À retrouver dans l'émission

En dépit de la réouverture des salles, une partie des distributeurs reportent la sortie de certains films ou les proposent sur les plateformes de streaming. Une perte de revenus pour les exploitants dans un contexte économique déjà fragile avec la crise sanitaire. Quel avenir pour le grand écran ?

Les plateformes de streaming sont devenues un acteur incontournable pour la diffusion des films.
Les plateformes de streaming sont devenues un acteur incontournable pour la diffusion des films. Crédits : Flashpop - Getty

Lundi 3 août, le Grand Rex, mythique cinéma sur les Grands Boulevards parisiens a refermé ses portes - jusqu’à la fin du mois d’août. Depuis le 22 juin, et la réouverture des salles de cinéma, rien ne se passe comme prévu, pas assez de spectateurs, pas assez de films : la situation sanitaire aux États-Unis a mis toute la filière à l’arrêt et les films programmés voient leurs sorties repoussées à des temps meilleurs, quand elle n’est pas tout simplement annulée et remplacée par une sortie sur les plateformes de streaming (Netflix, Disney). 

Car s’il y a bien un secteur de l’économie mondiale qui sort gagnant de la crise mondiale que nous traversons, c’est le streaming vidéo. Avant le confinement, 30% des français avaient eu recours une fois dans l’année à la vidéo à la demande (VOD) ou au streaming - désormais, ils sont 89%. 

Alors que le streaming en ligne bat chaque jour de nouveaux records, les producteurs de film, les distributeurs, les exploitants “jouent leur survie” pour reprendre un titre récent de Libération. Dès lors, sommes-nous face à une crise conjoncturelle, qui prendra fin avec le retour à la normale sanitaire ? Par ailleurs, si pour le cinéaste Jean-Luc Godard, “le cinéma fabrique des souvenirs, la télévision fabrique de l’oubli" - alors que fabrique le streaming ?

Pour en débattre, nous recevons Chloé Delaporte, sociologue et maîtresse de conférence en économie du cinéma, Claude Forest professeur émérite en économie du cinéma et ancien exploitant de salles de cinéma en région parisienne et Denis Rostein, directeur général de la plateforme UniversCiné.

Il y a aujourd’hui un problème de l’offre : il n’y a pas assez de films attractifs en salle pour chaque catégorie de public, notamment à cause de la crise sanitaire aux Etats-Unis, qui retarde les sorties. Je ne crois pas non plus à la disparition des salles, qu’on nous annonce depuis des années : il n’y a que des expériences complémentaires.        
Claude Forest

L’expérience en salle est unique. Les plus grands succès en Vod sont généralement des films qui ont eu un grand succès en salle. Pendant la crise sanitaire, nous avons proposé des films directement sur notre plateforme, mais les scores ont été catastrophiques, car ils n’ont pas bénéficié de la promotion habituelle des sorties en salles.        
Denis Rostein

Je ne suis pas convaincue que les dispositions prises aujourd’hui soient très salutaires : il faut avant tout protéger les petits acteurs et la diversité culturelle. La concurrence n’est pas véritablement entre les plateformes de streaming et les salles, mais entre gros acteurs et petits acteurs. Les pouvoirs publics ont une responsabilité face à ceux qui connaissent le plus de difficultés. Il faut maintenir l’entièreté de la filière, pas juste un oligopole.        
Chloé Delaporte

Pour aller plus loin :

Actualités

Cinéma : la crise accélère le passage du grand au petit écran, par Nicolas Madelaine, Les Échos, 29.07.2020.

Le septième art au trente-sixième dessous, par Sandra Onana, Libération, 04.08.2020.

Truffaut, Resnais, Lynch, Dolan : pourquoi Netflix est devenu cinéphile, par Mathilde Blottière, Télérama 24.04.2020.

Tribune : Cinémas indépendants : pour un plan d’urgence et de relance économique, Libération, 20.07.2020.

Le Covid-19 a mis KO le box-office américain, par Caroline Saillé, Le Figaro, 10.08.2020.

Blow up Arte - La Salle de cinéma au cinéma.

Analyses

Thibault Henneton. Les recettes de Netflix, Le Monde diplomatique, 01.02.2019.

Antoine de Baecque. Le cinéma s’est arrêté, PSL/ENS, 19.07.2020.

Cahiers du cinéma : n°750 et n°766.

Le cinéma fait-il son cinéma ?, Réseaux 2019/5.

Intervenants
  • professeur des universités en études cinématographiques à l’Université Paris III
  • Sociologue en économie du cinéma et de l'audiovisuel
  • Directeur général de Universciné
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......