LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Impression des photographiques officielles du Président Donald Trump : la création d'un personnage de roman ? (Washington DC, le 29/11/2017)

Trump est-il un personnage de roman ?

39 min
À retrouver dans l'émission

A un an des élections présidentielles américaines, et en ce jour de remise du prix Goncourt, peut-on penser ensemble Trump et la littérature ? Son style, son langage et ses actions politiques font de lui un président inspirant pour les caricaturistes, mais qu’en est-il du monde littéraire ?

Impression des photographiques officielles du Président Donald Trump : la création d'un personnage de roman ? (Washington DC, le 29/11/2017)
Impression des photographiques officielles du Président Donald Trump : la création d'un personnage de roman ? (Washington DC, le 29/11/2017) Crédits : TASOS KATOPODIS - AFP

La séquence télévisée et photographique qui a suivi la mort de Al Baghdadi et sa médiatisation par le président américain nous ont rappelé combien, trois ans après son élection, ce personnage était hors norme dans la politique États-Unienne. Son phrasé, sa gestuelle, l’usage intensif qu’il fait des réseaux sociaux, et en particulier de Twitter, tranchent avec la retenue qu’on imagine nécessaire à la fonction suprême.. 

Pour autant, celui qui fut une vedette de la télé réalité pourrait-il devenir un personnage de roman ou un héros de fiction ?  Quelques heures après la remise des prix Goncourt et Renaudot, Le temps du débat pose la question à une politologue, deux romancières, et à la fondatrice du festival de séries séries mania.

La mise en scène de l’argent est très importante chez lui (...) il est arrivé au pouvoir car il a représenté cet emblème de la réussite (…) Karine Tuil

Trump est fait pour l’image, mais moins fait pour le papier. Joy Sorman

Trump incarne pour moi deux écueils énormes pour tout romancier : le spectaculaire et le pittoresque, deux pentes séduisantes et glissantes contre lesquelles il faut se prémunir.  (…)  Je le trouve extrêmement dangereux, dans la mesure où il est tellement grotesque, burlesque (il s’inscrit déjà dans une tradition qui est celle des fabliaux du moyen-âge, ou alors celle du freak-show, les baraques à monstres dans les cirques, à la fin du 19ème) que finalement, quand on l’entend parler, l’indignation ou le choc disparaissent devant le burlesque. On est plus rigolards qu’indignés. Joy Sorman

Il a absorbé, maitrisé tous les codes de la télé-réalité et fiction, c’est une de ses forces majeures car l’effet, c’est qu’on ne le prend pas au sérieux. Marie-Cécile Naves

Pour aller plus loin :

Intervenants
  • Politologue, spécialiste des Etats-Unis. Directrice de recherche à l’IRIS (Institut des Relations Internationales et Stratégiques) où elle dirige l’Observatoire Genre et Géopolitique.
  • Ecrivaine
  • Ancienne directrice générale du Forum des images, elle dirige actuellement le festival international Séries Mania
  • romancière
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......