LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Océan pacifique au large de Kiribati (République insulaire dans le Pacifique central)

Une exploitation maritime durable est-elle possible ?

48 min
À retrouver dans l'émission

Quelle est la place des océans dans la lutte contre le réchauffement climatique ?

Océan pacifique au large de Kiribati (République insulaire dans le Pacifique central)
Océan pacifique au large de Kiribati (République insulaire dans le Pacifique central) Crédits : AFP PHOTO /VICTORIA UNIVERSITY-DANIELLE CLAAR/KEVIN BRUCE

Aussi étrange que cela puisse paraître, ce n’est que l’année dernière, lors de ce qu’on a appelé la COP bleue à Madrid, que les océans ont été véritablement intégrés aux décisions internationales concernant le réchauffement climatique. Alors qu’ils couvrent 71% de la planète, il y avait jusque-là une nette séparation, dans les discussions internationales, entre Terre et Mer. L’année dernière toujours, les scientifiques du GIEC ont donc tiré la sonnette d’alarme. On ne pourra pas atteindre les objectifs fixés par les accords de Paris, dont on fête les cinq ans aujourd’hui, et notamment la neutralité carbone en 2050 nécessaire pour limiter le réchauffement climatique à moins de 2 degrés d’ici la fin du siècle, sans protéger les milieux marins, qui sont aussi des puits à carbone. Les enjeux sont multiples, ils touchent des sujets aussi bien scientifiques qu’économiques, la protection de la biodiversité, la pêche, le transport maritime, l’énergie, l’aménagement des côtes, l’agriculture… les perspectives de découvertes et de développement sont nombreuses. Dès lors, si la préservation des océans est un rempart essentiel contre le réchauffement climatique, « Une exploitation maritime durable est-elle possible ? ».

Le rapport du GIEC a permis de montrer comment les océans en les protégeant peuvent contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique. François Chartier

Le gaz carbonique relâché dans l'atmosphère se dissout dans l'océan. (...). L'océan capte la température ambiante en se réchauffant. (...). La pompe à carbone biologique c'est le gaz intégré dans la matière vivante. Eric Karsenti

80% des stocks de poissons sont surexploités. François Chartier

Les lobbies des flottes industrielles empêchent la mise en place de zone d'exclusion, empêchent la réduction des quotas et la lutte contre la pêche illégale. La situation est extrêmement inquiétante malgré la prise de conscience. François Chartier

Le transport maritime est un service et on peut toujours le réglementer alors que la pêche est toujours une zone relativement grise. Paul Tourret

Le transport maritime c'est 95% des échanges de marchandise sur le globe, c'est beaucoup moins polluant que le transport routier et infiniment moins polluant que le transport aérien. Raphaël Bourgois

Il faut que les grands pêcheurs écoutent ce que disent les scientifiques pour réguler les quotas. Eric Karsenti

Musique diffusée :

  • Océan de Matthieu Chédid
Intervenants
  • Géographe, expert des industries maritimes, navales et portuaires, directeur de l'Institut supérieur d'économie maritime (Isemar)
  • biologiste cellulaire, directeur de recherche au CNRS et directeur scientifique de l’expédition Tara Océans, lauréat de la médaille d’or du CNRS 2015
  • Chargé de campagne océans et pétrole chez Greenpeace France
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......