LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Adèle Haenel au festival de Cannes, pour le film "Portrait De La Jeune Fille En Feu". Son témoignage pour Médiapart réactualise la question du harcèlement et des violences féminines (le 20/05/2019)

Violences sexuelles : faut-il être puissante pour être entendue ?

38 min
À retrouver dans l'émission

Le témoignage d'Adèle Haenel, accusant un réalisateur qui l'aurait harcelé durant son adolescence, s'inscrit dans la lignée du mouvement MeToo. L'actrice explique se sentir désormais assez forte pour en parler. Mais qui peut porter une telle parole ? Faut-il être puissante pour briser un tel tabou ?

Adèle Haenel au festival de Cannes, pour le film "Portrait De La Jeune Fille En Feu". Son témoignage pour Médiapart réactualise la question du harcèlement et des violences féminines (le 20/05/2019)
Adèle Haenel au festival de Cannes, pour le film "Portrait De La Jeune Fille En Feu". Son témoignage pour Médiapart réactualise la question du harcèlement et des violences féminines (le 20/05/2019) Crédits : Pascal Le Segretain - Getty

L’enquête dans Mediapart de Marine Turchi sur les violences sexuelles dans le cinéma français et l’entretien exceptionnel qu’a donné lundi soir, en vidéo, l’actrice Adèle Haenel ont bouleversé celles et ceux qui s’étonnaient de ce que la France n’ait pas été davantage transformée par la vague du mouvement #MeToo. Dans cet article, Adèle Haenel explique que si elle peut parler aujourd’hui, c’est parce qu’elle se sent puissante socialement. Sa parole peut donc porter plus loin et avoir plus d’effet pour faire changer la société face aux violences sexuelles

En France, MeToo a été très taiseux par rapport aux Etats-Unis. Tous les gens dans mon enquête m’ont parlé d’une omerta qui persistait dans le cinéma sur les violences sexuelles et sexistes, la difficulté d’alerter, d’être entendu.e. C’est surtout ça qui doit se libérer en France : c’est l’écoute, et non pas la parole. Cela fait des années que les femmes et les hommes qui sont victimes de violences sexuelles parlent, simplement la société ne les entend pas toujours. Marine Turchi

La procédure judiciaire est une procédure éprouvante, elle peut s’apparenter parfois à une mise à l’épreuve émotionnelle des victimes. On va vous demandez de vous montrer docile face aux demandes des enquêteurs, vous devez vous montrez transparente, répondre à toutes leurs questions qui peuvent parfois paraître très intrusives, vous allez confrontée à la personne que vous accusez. (...) Dans les affaires de violences sexuelles, les policiers, les magistrats ne jugent pas simplement une plaignante, tout ne dépend pas du statut de la plaignante. C’est toujours un jugement qui est porté sur un binôme, c’est-à-dire un jugement porté sur une plaignante, par rapport à un mis en cause. Océane Pérona

Il faut voir la dimension très politique de ce que fait Adèle Haenel. D’une part, elle s’inscrit dans un mouvement féministe de longue durée, mais elle montre aussi que les femmes qui peuvent porter une voix aussi critique sont très peu nombreuses. (…) Il y a un différentiel de pouvoir qui permet à Adèle Haenel de prendre la parole, mais il va falloir trouver des solutions pour que ce ne soit pas que quand on est la plus grande actrice du moment que l’on puisse parler.  Manon Garcia

Les femmes ont peur d’aller en justice, et quand on a peur d’aller en justice, c’est que la justice protège les dominants. Or, la justice est là pour protéger les faibles, et pour les violences sexuelles, ce n’est pas le cas. Aujourd’hui on constate que tout profite à l’invité. La présomption d’innocence a le dos extrêmement large, le moindre petit détail dans l’enquête peut favoriser l’agresseur. Par ailleurs, les enquêtes ne sont pas menées. Parmi les évolutions que doit faire la justice sur les violences sexuelles, il y a d’abord le travail sur la collecte de preuves indirectes et sur la définition du consentement. Sandrine Rousseau

Pour aller plus loin :

Retour sur les déclarations d'Adèle Haenel, et ses conséquences

Analyses

Intervenants
  • Journaliste à Mediapart
  • Doctorante Collectif Confluence à Lyon
  • Économiste, vice-présidente de l’université de Lille, ancienne porte-parole nationale d'Europe Écologie Les Verts
  • philosophe, Junior Fellow à la Society of Fellows de l’université de Harvard
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......