LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Catherine Robbe-Grillet chez elle en 2019.

Catherine Robbe-Grillet : "Je suis devenue la femme d'une icône, ça fait un drôle d'effet"

58 min
À retrouver dans l'émission

Catherine Robbe-Grillet est l'invitée du "Tête-à-tête" à l'occasion de la publication de son livre "Alain" sur ses cinquante années de mariage avec l'écrivain Alain Robbe-Grillet. Avec cet ouvrage, elle a voulu montrer combien leur union était exceptionnelle, fondée sur une transparence totale.

Catherine Robbe-Grillet chez elle en 2019.
Catherine Robbe-Grillet chez elle en 2019. Crédits : Ulf Andersen / Aurimages. - AFP

Femme d'écrivain, et pas de n'importe quel écrivain, d'Alain Robbe-Grillet, le pape du nouveau roman, célèbre dans le monde entier. Catherine Robbe-Grillet est devenue écrivain à son tour, sous le pseudonyme de Jeanne de Berg, elle a écrit Cérémonies de femmes, un classique de littérature sadomasochiste, puis sous son vrai nom. Et c'est là qu'on s'est aperçu qu'elle était avant tout l’héroïne d'une longue et belle histoire d'amour avec son mari que l'on peut revivre à travers leur correspondance, qui vient de paraitre chez Fayard et dans Alain le livre qu'elle vient d'écrire également chez Fayard.

Catherine Robbe-Grillet explique les raisons pour elle d'écrire ce livre de souvenirs, Alain, qui relate ses cinquante années passées auprès de son mari, Alain Robbe-Grillet. Elle a eu le sentiment "d'une vie sexuelle et sentimentale tout à fait hors du commun". Quand elle compare son couple à celui de Sartre et de Beauvoir, elle voit combien celui qu'elle formait avec Robbe-Grillet a fonctionné "dans la transparence" contrairement au couple régi par un pacte de vérité qui n'a pas marché.

C'est pour cela que j'ai voulu l'écrire, c'est parce que c'est exceptionnel que l'on puisse vivre dans la transparence et la complicité totales et que ce soit gai, qu'il n'y ait pas de drames.

Adepte des pratiques sadomasochistes, elle ne s'intéresse pas de savoir pourquoi, les thèses psychanalytiques sur ce sujet, elle les a lues mais ça ne la "convainc pas". Sur les limites qu'elle se pose, elle se refuse à blesser irrémédiablement quelqu'un : "Je crois que j'ai assez de sensibilité pour savoir jusqu'où je peux aller sans blesser vraiment quelqu'un."

Elle revient sur son passage en 1985 dans l'émission "Apostrophes" sous le pseudonyme de Jeanne de Berg pour la sortie de son livre Cérémonies de femmes. Dans cette émission, elle parle du sadomasochisme pour la première fois et commence alors une double vie avec d'un côté Catherine Robbe-Grillet "plutôt joyeuse" et de l'autre Jeanne de Berg "plutôt raide et autoritaire". "C'est une double personnalité avec laquelle je vis très bien d'ailleurs". Suite à l'émission, elle a reçu un courrier phénoménal, surtout d'hommes. Elle s'amuse maintenant du succès du livre Cinquante nuances de Grey, dont elle dit "c'est du SM vanille". Elle comprend qu'elle puisse choquer, surtout à son âge, en parlant de sadomasochisme aussi naturellement, "c'est un peu intimidant" aussi pense-t-elle.

Dans les cérémonies SM qu'elle organise, elle cherche une "tension dramatique" à laquelle elle doit croire. "Je suis passée progressivement du rôle de soumise au rôle de dominatrice", raconte-t-elle à 82 ans.

"J'ai toujours existé en tant qu'écrivain" affirme-t-elle, mais depuis la mort d'Alain Robbe-Grillet en 2008, "on ne peut plus le contester", s'amuse-t-elle. Elle livre aussi son regard sur le nouveau roman dont Alain Robbe-Grillet était le chef de file d'un groupe qui existait surtout aux yeux des médias, "ils avaient peut-être des écrits très différents mais ils avaient des ennemis communs".

J'ai cru que j'allais mourir cet hiver et je me suis aperçue que j'avais eu une très belle vie. J'allais mourir, c'était le moment mais il y avait quelque chose qui m'angoissait, c'était le passage entre l'angoisse et la mort, entre le moment où l'on sent que l'on va mourir et la mort réelle.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......