LE DIRECT
Le karaté

Luc Lang et le karaté

29 min

Le karaté n'est pas un sport de combat, c'est une recherche, une recherche d'un mouvement. Et c'est ce qu'il y a de commun avec l'écriture, on y recherche la perfection du geste.

Le karaté
Le karaté Crédits : roman makhmutov - Getty

Après le karaté je suis disponible aux autres et donc à la vie en société, ça me rend tout à fait paisible et disponible. Alors que l'écriture est quand même une activité plus enfermante, après il y a une espèce de temps d'atterrissage. Le fait d'aller au karaté après avoir écrit me repose, m'ouvre au monde et me rend disponible.

Luc Lang va chercher dans le karaté un rapport au monde apaisé, entièrement pris dans la recherche du geste parfait et de l'équilibre. 

Une façon de tourner le dos au flux de l'écriture, d'oublier le monologue intérieur mais également de le régler, de le discipliner.

Il y a toujours l'idée d'une conversation dans le combat en karaté, il y a un cadre, il ne s'agit pas d'exterminer l'autre, mais d'être avec l'autre dans une conversation où il va pouvoir s'exprimer. On est sans doute dans ce que Platon décrit avec la dialectique.

Le fait de s'oublier est un immense apaisement. Vous connaissez les insomnies ? C'est quand vous avez la pensée qui n'arrête pas de tourner sur elle-même à ressasser les choses du quotidien, les plus banales, les plus anodines, c'est en boucle, on ne peut pas s'arrêter. On ne peut pas s'oublier quoi, donc on ne peut pas s'endormir. Dans le karaté, vous êtes tellement immergé dans cette activité que vous oubliez qui vous êtes, vous êtes l'activité. Et c'est une grande chance de mobiliser cette capacité chaque jour. 

Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......