LE DIRECT
Françoise Sagan dans sa voiture de sport, à Paris en 1960.
Épisode 3 :

"Un château en Suède" de Françoise Sagan

59 min
À retrouver dans l'émission

La première pièce de théâtre d’une jeune romancière à succès est unanimement saluée par la critique : « Château en Suède » de Mademoiselle Françoise Sagan.

Françoise Sagan dans sa voiture de sport, à Paris en 1960.
Françoise Sagan dans sa voiture de sport, à Paris en 1960. Crédits : Keystone-France / Contributeur - Getty

Retour sur l’année 1960 à travers une sélection d’archives radiophoniques proposée par Philippe Garbit.

Romancière à succès depuis le milieu des années 1950 (« Bonjour Tristesse » Julliard 1955, « Aimez-vous Brahms » Julliard 1959), Françoise Sagan publie en 1960 sa première pièce de théâtre. Invitée dans l’émission de René Wilmet« Pleins feux sur les spectacles du monde », Françoise Sagan revient sur son parcours littéraire.

Est-ce que vous prévoyiez le succès que votre premier livre aurait ? Oh non pas du tout ! Je pensais que peut-être ça pouvait marcher un peu et que je pourrais m’acheter une voiture à l’époque… 

La gloire vous agace-t-elle ? Ça dépend des jours... Ce qui est effrayant c'est qu'on vous pose toujours les mêmes questions !

Pour l’émission « Avant-Premières », magazine de Jean Grunebaum et animé par Luc Bérimont, l’actrice Jean Seberg, de retour d’Amérique, accorde une longue interview à l’occasion de la sortie du film de Jean-Luc Godard « A bout de souffle », dont elle est la vedette.

Je crois que Jean-Luc Godard est un personnage assez curieux ?  Oui il est très intéressant. Je trouve que physiquement il ressemble à un dessin de Paul Klee, avec  toujours ses lunettes noires. C’est un garçon très doué, assez renfermé sur lui-même, difficile à connaître mais très sympathique. Il a des méthodes de travail très particulières. Par exemple Il est tout à fait contre le maquillage, et tous les jours c’était la lutte avec moi. Ma maquilleuse était obligée de m’attendre dans un bistrot pendant que l’on tournait…

Jean Seberg et Jean-Luc Godard, à Paris, pour la première de "A bout de souffle"
Jean Seberg et Jean-Luc Godard, à Paris, pour la première de "A bout de souffle" Crédits : Keystone-France / Contributeur - Getty

Au cours de cette promenade radiophonique où l’on peut entendre sur la Chaîne parisienne les fameux pastiches de Jacques Provin et Michel Mery, des personnalités telles que Charles Aznavour ou Darry Cowl s’expriment sur le grave sujet du « comique au cinéma » dans l’émission « Soyez les bienvenus ». Quant à l’actualité littéraire du moment, le critique et producteur de radio Georges Charbonnier, consacre en septembre 1960 dans son émission « Domaine du roman », un long entretien au jeune écrivain Jean-René Huguenin, mort tragiquement en 1966 à l’âge de 26 ans et auteur d’un seul roman publié en 1960 : « La côte sauvage » (Seuil).

Je crois que dans le roman, une théorie est toujours la justification d’une impuissance. Peut-on dire sans éprouver ?

Jean-René Huguenin
Jean-René Huguenin Crédits : Keystone-France - Getty
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......