LE DIRECT
Jane Birkin et Serge Gainsbourg, 27 août 1969

1969 (4/4) : "69, année érotique", la rencontre de Serge Gainsbourg et Jane Birkin

59 min
À retrouver dans l'émission

Un an après mai 1968, les mentalités ont changé, la sexualité n’est plus tabou. La radio donne la parole aux jeunes qui osent discuter d’amour, d’érotisme et de pornographie. Christiane Rochefort publie un roman qui parle d'homosexualité. Serge Gainsbourg et Jane Birkin tournent dans "Slogan".

Jane Birkin et Serge Gainsbourg, 27 août 1969
Jane Birkin et Serge Gainsbourg, 27 août 1969 Crédits : Reg Lancaster / Intermittent - Getty

Retour sur l’année 1969 à travers une sélection d’archives radiophoniques proposée par Philippe Garbit.

En 1968, les jeunes ont pris la parole. Les adultes les écoutent et tentent de les comprendre. En 1969, l’O.R.T.F. innove avec une "émission dédiée aux jeunes" le samedi entre 19h15 et 19h45. Francine Mallet égrène avec sérieux les sujets abordés. 

Est-ce que l’amour est une notion sociale ? (..) L’acte sexuel n’est pas du tout une image.

Harold Portnoy dans son émission "Ici et maintenant" propose une  “variations sur le thème du vieillissement” à un jeune élève comédien de 18 ans.

Roger Vrigny reçoit Claude-Michel Cluny enthousiasmé par le livre de Christiane Rochefort “Printemps parking”. Une satire de la société bourgeoise conformiste qui l'a fait rire.

Voilà les réactions de ce garçon qui prend les choses au pied de la lettre et les mots pour ce qu’ils valent tout au moins phoniquement parlant. Et c’est une des grandes ressources du livre, c’est tout l’esprit que Christiane Rochefort as su donner à son personnage. Tout va être bâti à partir des mots. Le décor des livres ce sont les mots.

L’émission “Bande à part” reçoit Claude Confortès, metteur en scène de “Je ne pense qu’à ça” la pièce co-écrite avec Wolinski.  Extrait de la pièce, jouée au Théâtre Gramont,  inspirée de l’album éponyme de Wolinski.

C’est un spectacle qui guérit, parce que, quand ils arrivaient ici ils ne pensaient plus qu’à ça. D’ailleurs, c’est pour ça qu’ils viennent. Le dernier mot dans la pièce c’est “Eux ils ne pensent qu’à ça, mais moi je préfère le faire, plutôt que le dire. Et on envoie les gens chez eux dans cet esprit là.

Roger Régent le 19 avril dans “Cinéma vérité” espère que la rumeur de  Prix Nobel de littérature pour Charlie Chaplin ne sera pas confirmée :

Assimiler le cinéma à une oeuvre écrite est paradoxal et malgré la gloire qui rejaillirait sur le cinéma tout entier ce n’est pas souhaitable pour lui.

Entretien du 26 août 1969 avec Pierre Grimblat à propos de son film “Slogan” qui se passe dans les milieux de la publicité.

Mon héros est Serge Gainsbourg et il est réalisateur de films publicitaires alors j’en ai profité pour montrer au public comment se fabriquaient les spots publicitaires qu’ils voient maintenant sur l’’O.R.T.F. 

Il est à l’origine de la rencontre entre Serge Gainsbourg et Jane Birkin.

Je cherchais une partenaire qui soit le contraire de Serge Gainsbourg qui est un être secret,  irritant, caustique, ironique. Je voulais lui opposer une femme enfant, une femme fleur, un petit animal tout naturel, plein de grâce.

Indexation web : Véronique Vecten, Documentation sonore de Radio France

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......