LE DIRECT
Jean-Louis Bory, critique de cinéma et écrivain

1965 (3/4) Jean-Louis Bory : "Je suis déjà d'une génération de dinosaures"

59 min
À retrouver dans l'émission

Portrait en deux temps de Jean-Louis Bory, écrivain et journaliste critique de cinéma. Un extrait de l'émission "Le masque et la plume" sur "Pierrot le fou" de Jean-Luc Godard. Suivi d'un entretien autobiographique dans lequel il évoque ses raçines beauceronnes et sa passion pour l'écriture.

Jean-Louis Bory, critique de cinéma et écrivain
Jean-Louis Bory, critique de cinéma et écrivain Crédits : Keystone-France / Contributeur - Getty

Retour sur l’année 1965 avec deux archives radiophoniques proposée par Philippe Garbit.

Un extrait de l’émission "Le masque et la plume" consacrée à l’analyse du film de Jean-Luc Godard  : "Pierrot le fou". Ecoutez l’envolée lyrique et la grande culture de Jean Louis Bory enthousiasmé par ce film. Il y retrouve tous les thèmes et obsessions du cinéaste, dans un condensé de tous ces films précédents qui forme une "espèce d'art poétique".

Pour moi j’y ai vu une méditation de Godard qui était profondément visuelle. Godard c’est le cinéma fait homme. C’est un dialogue et un duel entre le rouge et le bleu. Entre l’action côté rouge et la contemplation côté bleu.

Ce n’est pas par hasard si le héros qui en fait s’appelle Ferdinand, comme un grand anarchiste intellectuel que Godard admire beaucoup et qui cite presque toujours Céline. Ce n’est pas par hasard s’il s’appelle Pierrot. Pierrot, la malheureuse victime de Colombine. Pierrot les pieds dans la lune. Pierrot le bleu, qui est vraiment la couleur de la méditation, de la nuit, du rêve nocturne par opposition à l’action saisie dans son sens moderne...

Jean-Luc Godard, Anna Karina et Jean-Paul Belmondo sur le tournage de "Pierrot le fou"
Jean-Luc Godard, Anna Karina et Jean-Paul Belmondo sur le tournage de "Pierrot le fou" Crédits : REPORTERS ASSOCIES / Contributeur - Getty

Jean-Louis Bory, professeur de lettres et écrivain est ensuite l'invité de l'émission "Impromptu de vacances" du 29 juillet 1965. 

Son travail d'écrivain le passionne : "Les hommes sont des mondes inconnus dont je cherche la géographie." 

Je suis né dans un petit bled de la région parisienne, à Méréville, du côté d’Etampes et j’ai la chance de l’habiter encore …et pour moi les vacances c’est ce petit village.

Mon grand rêve, ma grande ambition, serait de faire un peu ce que Faulkner a fait avec Jefferson. C’est-à-dire une transposition romanesque d’un milieu très géographiquement limité. Moi mon milieu géographique c’est ce petit village de Beauce, avec la proximité de Paris.

Jean-Louis Bory a conscience de son image auprès des habitants du village :

Pour eux, je suis un peu un veau à 5 pattes. Pour eux je ne travaille pas. Je passe mon temps à lire ou à écrire .

Il s'inquiète pour la future génération, regrette l'absence de sens critique de ses contemporains et souligne le rôle d'éducation nécessaire : 

Les éducateurs les pauvres vieux font ce qu’ils peuvent actuellement (...) ils devraient être là pour faire une sorte de talus entre la société de consommation et les consommateurs. Ce serait à mon avis aussi le rôle merveilleux de la radio, de la télévision et de la presse. Un rôle d’informateur-éducateur pour le public.

Indexation web : Véronique Vecten, Documentation sonore de Radio France

Intervenants
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......