LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Signature du Traité Franco-Allemand à l'Elysée, le 22 janvier 1963
Épisode 1 :

Le traité de coopération franco-allemand (22 janvier)

59 min
À retrouver dans l'émission

Le 22 janvier 1963 s’inscrit dans l’histoire. Pour la première fois depuis des temps immémoriaux, le chef de l’Etat français a embrassé le chef du gouvernement allemand. (Inter Actualités)

Signature du Traité Franco-Allemand à l'Elysée, le 22 janvier 1963
Signature du Traité Franco-Allemand à l'Elysée, le 22 janvier 1963 Crédits : Keystone-France / Contributeur - Getty

Retour sur l’année 1963 à travers une sélection d’archives radiophoniques proposée par Philippe Garbit. 

En ce jour historique, à 17h41 très précises, entrons dans le salon Murat, au premier étage de l’Elysée. Les lambris et les colonnes dorées brillent sous l’éclat des lustres illuminés. Devant la double entrée, une table ovale recouverte d’un tapis rouge derrière laquelle sont assis dans cinq fauteuils Louis XVI, le général de Gaulle, le chancelier Adenauer, le ministre allemand des affaires étrangères, Monsieur Pompidou et Monsieur Couve de Murville.

Il n’y a pas un homme dans le monde qui ne mesure l’importance capitale de ce traité. Il ouvre les portes d’un avenir nouveau pour l’Allemagne, la France, l’Europe, le monde. Général de Gaulle 

Quelques jours après la signature du traité franco-allemand, le Général de Gaulle met son veto à l’entrée de la Grande-Bretagne dans le Marché commun (14 janvier 1963). Et pour faire écho à l’actualité politique et diplomatique , un héros de série télévisée surnommé « Thierry la Fronde », incarné par le comédien Jean-Claude Drouot, s’oppose farouchement aux occupants anglais, dans les forêts solognotes du 14ème siècle…

Jean-Claude Drouot, "Thierry la Fronde"
Jean-Claude Drouot, "Thierry la Fronde" Crédits : Serge DE SAZO / Contributeur - Getty

Une enquête très féminine à l’ « Institut des jambes », un extrait d’un célèbre feuilleton télévisé en noir et blanc avec pour héroïne, une jeune infirmière roulant en VéloSoleX noir, et un entretien avec Jacques Brel qui parle de son rapport à la scène et au public.

La chose la plus jolie dans un public, c’est une espèce de qualité de silence (Jacques Brel)

Jacques Brel à L'Olympia en 1964
Jacques Brel à L'Olympia en 1964 Crédits : Andre SAS / Contributeur - Getty

Actualité de la recherche scientifique : « Le code de l’hérédité », un reportage à l’Institut Pasteur, en compagnie de François Jacob, chef de service de génétique microbiologique et de Jacques Monod, chef de service de biochimie cellulaire. (Emission de Paul Sares, « Le progrès et la vie » sur Paris Inter)

Mais docteur, que faites-vous exactement avec cette tige que vous semblez enfoncer dans une boite de gélose parsemée de points blancs ? C’est une boite de gélose sur laquelle vous voyez des points qui sont des colonies bactériennes, résultat d’un mariage entre deux souches de bactéries, mâles et femelles…A partir d’une seule bactérie, en quelques heures, on peut obtenir des milliards d’individus, des individus plus nombreux que la population toute entière des hommes sur la terre…(Entretien avec François Jacob)

François Jacob
François Jacob Crédits : Daniel SIMON / Contributeur - Getty

Alfred Hitchcock, présente son film « Les Oiseaux » au Festival de Cannes 1963. Bref entretien avant sa conférence de presse :

Vous avez eu du mal à faire signer les contrats des oiseaux ? Oui, ils avaient un très bon agent…

Alfred Hitchcock nourrissant un pigeon à Washington D.C
Alfred Hitchcock nourrissant un pigeon à Washington D.C Crédits : Bettmann / Contributeur - Getty

Indexation web : Sylvain Alzial, Documentation sonore de Radio France

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......