LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Eva" de Joseph Losey avec Jeanne Moreau et les chansons de Billie Holiday : à voir en VO !

Le procès du doublage des films étrangers et la musique de la voix de Jeanne Moreau

58 min
À retrouver dans l'émission

Après la mise en accusation du doublage des films étrangers, nous nous laisserons envoûter par la voix de Jeanne Moreau. Peut-on dissocier le physique et la voix d’un acteur ?

"Eva" de Joseph Losey avec Jeanne Moreau et les chansons de Billie Holiday : à voir en VO !
"Eva" de Joseph Losey avec Jeanne Moreau et les chansons de Billie Holiday : à voir en VO ! Crédits : Movie Poster Image Art - AFP

Tout cinéphile l’affirmera haut et fort : les films doivent se voir en version originale. "La Tribune de Paris" fait le procès du doublage sur la Chaine Nationale le 10/06/1947. Qui dit procès dit accusation, témoins, défense, demande d’une peine sévère, appel au syndicat des scénaristes et des acteurs… Derrière le doublage se pose la question de la place que l’on donne à la production américaine dans les salles françaises.

Un an plus tôt, les Accords Blum-Byrnes étaient signés par Léon Blum et James Byrnes, le secrétaire d’État des États-Unis. Les accords prévoyaient notamment l’abandon des quotas sur les films américains en échange d'importants avantages financiers. Il fallait donc faire le procès du doublage et corollairement celui de l’invasion des films américains. Un critique va jusqu’à qualifier "Rebecca", le premier film américain d’Alfred Hitchcock, et "Casablanca", de Michael Curtiz, de navets. Depuis que le cinéma parle, peut-on dissocier dans le talent d’un acteur son image physique et le son de sa voix ? Priver un acteur de sa voix, est-ce le voler, l’escroquer ? Domaines artistique et commercial s’affrontent. Car à l’époque, la majorité des spectateurs ne voulaient pas de films en version originale. On ne va pas au cinéma pour se fatiguer.   

Nous nous laisserons ensuite charmer par la voix de Jeanne Moreau. La comédienne se confie à Francis Rousseau dans l’émission "Comme ça", diffusée pour la première fois sur France Culture le 27/04/1983. 

"Je n’ai jamais travaillé ma voix. Ma voix, elle est moi et il parait qu’elle change beaucoup. La voix, c’est l’extérieur. On dit que les yeux sont les miroirs de l’âme mais la voix, c’est le reflet des émotions". 

Lorsqu’on a aimé un film, il n’est pas rare qu’on tombe amoureux de sa musique. La cinéphilie mène à la musique et Jeanne Moreau en est la parfaite illustration. 

L'équipe
Coordination
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......