LE DIRECT
Le comédien Jacques Weber récitant des textes littéraires dans boucherie de Hugo Desnoyer (XVIe).

Le boucher et le comédien: Hugo Desnoyer et Jacques Weber

28 min
À retrouver dans l'émission

Dialogue autour de la viande et de l'amour des animaux entre celui qu'on surnomme "le boucher star", mais qui a surtout un respect total pour les bêtes, et celui qui est capable de lire des textes en toutes circonstances, en véritable amoureux des mots, jusques et y compris dans une boucherie.

Le comédien Jacques Weber récitant des textes littéraires dans boucherie de Hugo Desnoyer (XVIe).
Le comédien Jacques Weber récitant des textes littéraires dans boucherie de Hugo Desnoyer (XVIe). Crédits : Karine Sicard Bouvatier

Pour notre Plat du jour, nous avons convié deux carnassiers invétérés, deux fortes personnalités faites pour tailler ensemble la bavette. Ça tombe bien puisque l’un est boucher, souvent présenté comme LE boucher star qui fournit le Palais de l’Elysée et les plus grands restaurants et que l’autre est comédien, souvent présenté comme un amoureux des mots, à l’instar de Cyrano de Bergerac qu’il a joué un certain nombre de fois et qui fit sa renommée. Il y a quelques mois, le second a fait une lecture de textes sur la viande dans la boutique du premier : un baisser de rideau de fer a remplacé le lever de rideau théâtral, et la petite boucherie de quartier s’est transformée quelques heures durant en une salle de spectacle d’un genre inédit et parfaitement convivial. Sauf que l’événement était en petit comité, pour quelques chanceux privilégiés, d’où notre envie de les réunir dans Les Bonnes choses. Les deux ont accepté en toute sincérité de venir raconter cette expérience, de partager avec nous leur amitié, et de nous parler de viande... 

Le comédien Jacques Weber, sur sa rencontre avec Hugo Desnoyer et le spectacle qu’il a donné dans sa boucherie : 

C’est un véritable coup de foudre... C'est magnifique de pouvoir “bouffer” dans une boucherie pendant que le boucher continue de servir et de découper délicatement la viande et nous, de la manger à côté de lui, sur des tables d'hôtes, en billot très épaisses, avec de gros couteaux, au beau milieu de pièces de bœuf suspendus aux crochets. 

Donner un spectacle dans un lieu inhabituel exerce forcément une force émotionnelle et dans la boucherie d’Hugo, ça a résonné... 

La proximité entre les deux univers engendre un choc poétique. Il ne faut jamais oublier la valeur du travail et l’exemplarité du geste artisanal.

Le boucher Hugo Desnoyer

Je garantis un élevage naturel... avec des petits éleveurs et en direct... cela a un coût qui se justifie. 

On parle du respect de l’animal vivant mais il faut aussi respecter la carcasse de la bête tuée -de tête à la queue-. 

Cela fait 21 ans que je suis installé et que je ne cesse de répéter qu’il vaut mieux manger moins de viande mais en manger de la meilleure!

Pour aller plus loin

La cerise sur le gâteau

.
.

Générique de l'émission ♪♫

  • "Poulet N°728120"dans l'album "Florilège", Katerine accompagné de Dana Ciocarlie au piano

Chroniques

12H12
3 min

La Madeleine de...

Pierre Arditi : "Du blanc mémé, du blanc"
12H26
3 min

La Cerise sur le gâteau

Qui a tué Félix Potin ?
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
Production déléguée
Chronique

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......