LE DIRECT
A partir du XVIIIe siècle, le gingembre a quelque peu disparu de nos table, éclipsé par le poivre.

Non, le gingembre n'est pas un aphrodisiaque !

28 min
À retrouver dans l'émission

Epice magique au goût légèrement citronné, le gingembre se consomme un peu partout dans le monde, bien que longtemps éclipsé par le poivre. On lui prête mille vertus, mais c'est son usage gourmand qui nous intéresse, à l'occasion de la diffusion d'un documentaire sur France 5 qui lui est consacré.

A partir du XVIIIe siècle, le gingembre a quelque peu disparu de nos table, éclipsé par le poivre.
A partir du XVIIIe siècle, le gingembre a quelque peu disparu de nos table, éclipsé par le poivre. Crédits : Richard Villalon - Maxppp

Nous allons parler d’une des épices les plus répandues au monde et des plus consommées. Avant d’être une épice, c’est une plante herbacée à racine tuberisée originaire des zones tropicales humides d’Inde du Sud. C’est son rhizome aromatique qui donne un condiment. Connue depuis l’Antiquité, cette plante est considérée comme magique, et elle est adulée en Europe. 

Il en existe toutes sortes, mais son corps est généralement biscornu, d’où son nom en sanskrit qui signifie « en forme de corne ». Elle est utilisée dans la médecine chinoise depuis la nuit des temps pour ses vertus antioxydantes, antiinflammatoires, digestives, circulatoires, énergisantes, et sa réputation aphrodisiaque, mais l’usage qui nous intéresse est gastronomique. On le mange frais, séché ou broyé. A l’occasion de la diffusion ce soir sur France 5 d’un documentaire qui lui est consacré et dont nous sommes partenaires, zoom sur le gingembre.

Mathilde Roellinger, co-gérante de l’entreprise familiale Roellinger- Maison de Bricourt :

Autour du XVIIIe siècle, le poivre a détrôné le gingembre. Celui-ci était pourtant très présent en France. Sa place a davantage perduré chez nos amis Anglais, qui mettent cette épice un peu partout, dans les liquides, la bière, le vin ou encore le pain d'épice.

Le gingembre appartient à la famille des épices froides, mais va aussi apporter une chaleur un peu piquante, qui nous rapproche du poivre. Ses premières notes en bouche ont un aspect citronné et c'est cette ambivalence entre le chaud et le froid qui nous transporte.

Liza Fanjeaux, co-réalisatrice du documentaire "Gingembre, une épice magique ?" 

L'épice est présente dans beaucoup de textes anciens, notamment au Moyen-Age. Elle permettait de masquer les odeurs, de la farine ou de la viande rance. C'était un mets de choix, présent sur toutes les tables nobles et bien moins cher que le poivre.

L'effet aphrodisiaque est un leurre. C'est tout un imaginaire qu'on a créé : il s'agit d'un effet placebo. Avec la chaleur et la salivation, le cerveau imagine une excitation sexuelle, alors qu'on est juste en train de manger du gingembre.

Hélène Eckmann, co-réalisatrice du film : 

La Chine en est le premier exportateur. C'est un produit vendu en masse et la culture du gingembre y est massive. (...) On récolte le gingembre au mois d'octobre, en grande quantité et on le stocke. Les petits producteurs le gardent pendant parfois deux trois ans pour jouer sur les cours.  

Ce gingembre chinois n'est pas trop fort au goût, la couleur est assez légère. Le gingembre péruvien est plus petit, plus fort, plus citronné. Il a mis du temps à se faire accepter, mais cela fait une dizaine d'années qu'il a conquis les chefs.

Pour aller plus loin :

  • Le documentaire "Gingembre, une épice magique ?" est à visionner ce soir, dimanche 9 février, à 20h50 sur France 5
  • Le site Internet des Epices Roellinger, c'est par ici.

La Cerise sur le gâteau : 

La recette de la tourte aux pommes, aux poires et au gingembre : 

Pour 8 à 10 personnes. 

  • 1 kg de pommes 
  • 1 kg de poires  
  • 1 pot de confiture de citron ou marmelade
  • 4 cuillères à café de gingembre en poudre 
  • 2 pâtes feuilletées de bonne qualité de chez votre pâtissier ou mieux se lancer dans sa confection (2 x 230 g) 
  • 50 g d’amande en poudre 
  • Éplucher et découper les pommes et les poires. Faire cuire à feu doux les fruits dans une casserole afin d’éliminer le jus. Ajouter la confiture de citron et le gingembre. Mélanger. Étaler la première pâte feuilletée sur une plaque. Saupoudrer la surface avec la poudre d’amande. Puis recouvrir avec la compotée de fruits. Recouvrir le tout avec la deuxième pâte feuilletée. Fermer les bords. Badigeonner le dessus de la pâte avec un jaune d’œuf pour qu’elle dore. Cuire à 175° pendant 40 à 45 min. 

"Le Gingembre, une épice magique ?" :

Rediffusion du 9 février 2020.

Intervenants
  • Journaliste, cp-réalisatrice du documentaire "Le gingembre, une épice magique"
  • Co-gérante de l’entreprise familiale Roellinger- Maison de Bricourt à Cancale
  • Journaliste, co-réalisatrice du documentaire "Gingembre, la racine du goût"
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
Production déléguée
Chronique

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......