LE DIRECT
Les quatre jurés de Top Chef de cette 11e saison.

Top chef, une révolution en cuisine ?

28 min
À retrouver dans l'émission

Zoom sur Top chef, le concours culinaire qu'on ne présente plus et qui fait les beaux jours de M6. Alors que le premier épisode de la 11e saison a rassemblé plus de trois millions de téléspectateurs, comment cette émission a-t-elle changé la vie des chefs, mais aussi la nôtre ?

Les quatre jurés de Top Chef de cette 11e saison.
Les quatre jurés de Top Chef de cette 11e saison. Crédits : ©Marie ETCHEGOYEN/M6

A l’occasion de la reprise le 19 février de Top chef, l’émission culinaire phare diffusée sur M6, et dont c’est la 11e saison, focus ce midi sur ce qu’a changé ce concours professionnel à la cuisine, son impact sur les chefs, les téléspectateurs, le monde de la cuisine, et plus largement tous les mangeurs que nous sommes.

Hélène Darroze, cheffe étoilée et jurée de Top Chef depuis six saisons.  

Top chef a mis un spot incroyable sur notre métier. L'émission a créé des vocations et donné envie à des jeunes de faire notre métier alors qu'il a longtemps été vu comme une voie de garage : aujourd'hui, on fait ce métier parce qu'il fait envie. 

Cette année particulièrement, il y a un vrai sujet sur l’environnement, sur les saisons et le gaspillage. On va faire une émission, par exemple, où les candidats vont cuisinier tout ce que, normalement, on jette : les salades un peu fanées, les parures de viande…

Il y a toujours peu de femmes, et c’est le reflet de ce qui existe dans notre profession. Il y a toujours peu de femmes en cuisine, et encore moins quand on arrive dans la gastronomie, à un certain niveau.

Stéphane Méjanès, journaliste culinaire, auteur notamment de Tailler une plume : croquons le critique gastronomique, paru aux éditions de l'Epure : 

Les candidats ne sont pas mis dans les conditions d'une vraie cuisine ou d'un vrai restaurant, mais dans celles d'un concours. Si les candidats y vont, c'est pour gagner. (...) Top Chef montre une difficulté qui n'est pas nécessairement celle de la réalité du métier.

Il y a une génération Top chef, avec beaucoup d’anciens candidats qui comptent aujourd'hui, qui sont devenus des chefs étoilés, et ont ouvert des restaurants. Mais le public en face a changé : il est de plus en plus averti et exigeant sur la qualité des produits.  

Pas plus tard que la première émission, un candidat a cuisiné des tomates, des figues et des asperges. Je sais que des efforts sont faits sur les enjeux de saison : la production pousse pour que les bons choix soient faits mais il y a encore du progrès à faire. 

Pour aller plus loin : 

Rediffusion de l'émission du 8 mars 2020.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
Production déléguée
Chronique

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......